Jean-Paul Hamon, sur les plus de 65 ans non-vaccinés : « il va falloir aller les chercher un à un »

Jean-Paul_Hamon_2022_L_invite_LDD_02112021.png

INTERVIEW / PODCAST - Jean-Paul Hamon, médecin et président d’honneur de la fédération des médecins de France était un des invités de Fréquence ESJ mardi 2 novembre. Ayant été au plus proche de la pandémie en France, il s'est dit inquiet du retour à la hausse du nombre de cas de Covid-19 dans l'Hexagone.

Les cas et le taux d’incidence de la Covid-19 sont encore repartis à la hausse ces dernières semaines. Alors que beaucoup craignent une cinquième vague de contaminations en France, Jean-Paul Hamon s’est dit « toujours un petit peu inquiet en voyant les choses redémarrer ». Il explique pourtant que « ce n’est pas une surprise dans la mesure où l’ensemble de la population n’est pas vaccinée ». Le médecin cible deux catégories de la population en particulier : « il y a encore 2,5 millions parmi les plus de 65 ans qui n’ont pas encore reçu leur deuxième dose. 500 000 individus de plus de 80 ans n’ont pas du tout été vaccinés ». Des personnes qui refusent de recevoir le vaccin alors « qu’elles sont les plus fragiles et vont se retrouver en réanimation si elles sont touchées ».

Pour Jean-Paul Hamon, « il faut accélérer les choses ». Il estime que « ceux de plus de 80 ans ont été largement informés ». Pour que ces personnes se fassent vacciner, « il va falloir aller les chercher une à une ». Le président d’honneur de la fédération des médecins de France ne souhaite cependant pas rendre la vaccination obligatoire, estimant qu’ « incontestablement », le pass sanitaire « a donné un boost à la vaccination ».

« France Diplomatie a été incapable de délivrer les QR code »

Un pass sanitaire avec lequel le médecin a eu quelques soucis au début. En août dernier, il a révélé en avoir donné trois faux à des patients. Jean-Paul Hamon justifie cependant que « les trois personnes étaient éligibles au pass sanitaire ». Elles s’étaient fait vacciner à l’étranger, c’est « France Diplomatie qui a été incapable de délivrer les QR code ». Cette situation a eu lieu le 7 août, depuis Jean-Paul Hamon « a revu ces personnes récemment, et France Diplomatie n’a toujours pas fait son travail ».

Il maintient que « ce n’était pas des faux pass sanitaires qu’il a délivré ». Selon lui « ce sont des pass auxquels les personnes ont droit, mais l’administration, dans toute sa complexité, n’a pas tout prévu ». Un cas qui n’a rien d’exceptionnel pour Jean-Paul Hamon, tant, d’après lui « bien souvent, les médecins sont confrontés à des situations du même genre ».

 

Écoutez l'interview de Jean-Paul Hamon en podcast à partir de 16min 35s


Photo : LDD

Derniers articles