Raphaël Schellenberger : « Il n’y aura pas de primaire à droite l’année prochaine »

Raphael_Schellenberger_20H_l_invite_LDD.jpg

INTERVIEW / PODCAST - Le député de la 4e circonscription du Haut-Rhin, Raphaël Schellenberger a montré son enthousiasme face aux résultats de la droite lors du premier tour des élections régionales, dimanche 20 juin. Il s’est en revanche abstenu de donner son candidat pour la prochaine élection présidentielle dans « 20h l’invité », mardi 22 juin.

Dans une interview téléphonique pour Fréquence ESJ, Raphaël Schellenberger a souligné le grand retour de la droite dans le monde politique, suite au premier tour des élections régionales et départementales. « Les élections [municipales] l’an dernier étaient déjà une première marche de reconstruction de la droite. Aujourd’hui, plus de la moitié des villes de France sont gérées par la droite et heureusement », assure le député Les Républicains. 

« Les candidats que nous avons soutenus et investis ont fait de très bons scores aux élections »

Le député a insisté sur les bons résultats des candidats représentant la droite au premier tour, dimanche 20 juin. Quatre candidats sortent du lot. Valérie Pécresse a réuni 36,18% des scrutins en Île-de-France quand Xavier Bertrand a amassé 41,42% des voix dans les Hauts-de-France. En Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez a rassemblé 43,85% des scrutins. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier a, lui, cumulé 31,91% des voix. « Les candidats que nous avons soutenus et investis ont fait de très bons scores aux élections. Ce sont des candidats qui ont fait campagne, qui sont allés à la rencontre des électeurs. Nous continuons sur la même lignée avec des candidats de proximité », explique Raphaël Schellenberger.

Très critique également envers le candidat du Rassemblement National dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, le député affirme que Les Républicains vont tout faire pour le bloquer. « Nous allons tout donner pour démontrer que Thierry Mariani est un problème, un risque pour la région PACA. Thierry Mariani a avec lui des équipes effrayantes pour l’avenir de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Aujourd’hui, nos candidats sont les seuls en mesure de tenir les territoires menacés par un candidat du RN. »

« Notre travail, c’est de rassembler les Français et les primaires sont un très bon outil pour diviser »

Le député de la 4e circonscription du Haut-Rhin s’est aussi exprimé sur la situation de la droite en vue de l’élection présidentielle en 2022. Raphaël Schellenberger est sûr de lui : « Il n’y aura pas de primaire à droite l’année prochaine ». Il ajoute : « Notre travail, c’est de rassembler les Français et les primaires sont un très bon outil pour diviser ». Raphaël Schellenberger mise sur un des treize candidats de la droite présents au second tour des élections régionales pour se présenter à l’élection présidentielle en 2022 et peut-être la remporter.

Ecoutez l'interview en podcast 


 

Photo : LDD

Derniers articles