Adieu Cesária Évora

Cesária Évora s'en est allée. La chanteuse capverdienne surnommée La Diva aux pieds nus est décédée ce samedi 17 décembre, à l'âge de 70 ans, selon le ministre cap-verdien de la Culture, Mario Lucio Sousa.

D'abord hospitalisée en France il y a trois mois, Césaria Evora, dont l'état ne s'était pas amélioré malgré plusieurs interventions chirurgicales, a été admise vendredi matin dans un hôpital de l'île de Sao Vicente (Cap-Vert). Elle souffrait d'insuffisance respiratoire et d'un oedème pulmonaire. Très affaiblie par des problèmes cardiaques et un diabète élevé, la chanteuse avait mis un terme à sa carrière en septembre dernier. Dans une interview qu'elle accordait au journal Le Monde en octobre, elle avait déclaré "Je vais arrêter, un jour, mais pas que ça. En fait, j'arrête tout. Je n'ai pas de force, pas d'énergie. Je veux que vous disiez à mes fans : excusez-moi, mais maintenant, je dois me reposer". Fatiguée, Césaria Evora s'est donc endormie pour l'éternité.

Née en 1941, la chanteuse avait commencé sa carrière dans les bars de son pays natal, le large succès international qu'on lui reconnaît maintenant n'est apparu qu'au début des années 90, alors qu'elle a déjà 50 ans, avec la parution de son album Miss Perfumado et un triomphe tout particulier en France. Elle laisse derrière elle des titres aussi connus que Sodade ou son interprétation de Besame Mucho ainsi qu'une discographie monumentale. Plus qu'une interprète, l'artiste était aussi une voix : grave, inédite, unique, et surtout, reconnaissable entre toutes. Ciao Césaria.

 

Derniers articles