L'hommage de Paris au cinéma américain

Affiche Paris Vu HollywoodEXPOSITION - Depuis le 18 septembre, il n’est pas rare de croiser le regard malicieux de la sublime Audrey Hepburn dans les rues parisiennes. L’affiche est celle de l’actrice dans le film « Charade », mais aussi le portrait choisi pour l’exposition « Paris vu par Hollywood ».  

La nouvelle exposition gratuite de la Mairie de Paris, au 5 rue de Lobau dans le IVe arrondissement, n’a pas fini d’attirer les cinéphiles et les amateurs de photos. Le parcours y est chronologique et les clichés des tournages omniprésents. Le visiteur voyage à travers les années dans le Paris historique avec « Notre-Dame de Paris », mais aussi dans les films de cape et d’épée confrontant D’Artagnan et Scaramouche.  « Paris vu par Hollywood » montre également  la  ville sentimentale des années 30 à 40 jusqu’à la Belle Epoque et son « french cancan ».  L’exposition s’avère en revanche moins étoffée pour la suite du parcours car le Paris du XXIe siècle y  a une place plus minime.  

Les cinéastes américains de tout horizon imprègnent la Mairie de Paris, même si une grande partie d’entre eux est décédée depuis un certain temps. Ainsi, « Frantic » de Roman Polanski,  « Da Vinci Code » de Ron Howard ou encore « Inception » de Christopher Nolan semblent engloutis par le Paris séducteur et raffiné tel que peuvent le percevoir Ernst Lubitsch ou encore Vincente Minelli. L’intérêt porté à Woody Allen, à la fin, ne surprend pas. Le réalisateur et scénariste  a montré son amour pour la ville lumière dans « Tout le monde dit I Love you » et  « Midnight in Paris ». Maquettes du décor, extraits de films et photos avivent son approche. Les statues monumentales créées par le décorateur Dante Ferreti pour « Hugo Cabret » de Martin Scorsese, situées près de la sortie, procurent  quant à elles une étrange sensation. Elles apportent un caractère supplémentaire à l’exposition et l’enrichissent d’une nouvelle dimension. Côté acteurs, le « french lover » de Ménilmontant, Maurice  Chevalier, s’invite dans le parcours aux côtés des Français qui ont joué pour Hollywood et ses studios Paramount.  

L'exposition rend aussi hommage aux couturiers

Des écrans sont disposés de part et d’autre de l’exposition, ils diffusent : interviews inédites, archives méconnues ou encore extraits mythiques du cinéma hollywoodien. « Paris vu par Hollywood » s’adresse également aux amoureux de la haute couture avec des tenues inédites d’actrices. Il est bon de rappeler que l’élégante Audrey Hepburn, amie du couturier Givenchy, adorait tourner à Paris et y joua dans huit films dont le populaire « Funny face ». Quelques-unes de ces robes vous replongerons dans la mode d’antan.  

L’exposition offre également, sur un grand pan de mur,  le montage d’extraits filmographiques et photographiques d’un siècle de  cinéma glorieux  entre les deux villes.  Au total,  « Paris vu par Hollywood » rassemble près de 400 documents soit un travail fastidieux qui réunit des archives françaises  et américaines de la Cinémathèque et de la Bibliothèque des Oscars.  Venez donc en découvrir davantage sur les ravissantes Audrey Hepburn, Jean Seberg, Greta Garbo, Leslie Caron ou encore le séducteur Gene Kelly…

Les lieux ouvrent tous les jours de 10h à 19h (dernière entrée 18h15), excepté le dimanche et  jours fériés, et ce jusqu’au 15 décembre 2012.

Derniers articles