Une Villa Médicis à Clichy-sous-Bois

 

Le ministre de la culture, Frédéric Mitterrand,  a présenté jeudi à la presse un chimérique projet pour la tour Utrillo. Cet ancien immeuble de bureaux, situé entre Clichy et Montfermeil dans le quartier des Bosquets, s’est vu racheté par l’Etat en décembre dernier. D’ici 2016, une villa d’artistes jumelée avec la renommée villa Médicis à Rome doit voir le jour. 

Pourquoi une telle ambition? 

Symbole passé des difficultés du quartier, la tour affichera désormais un accès à la culture. Le ministre de la Rue de Valois souhaite «que le projet soit  porté, voulu, assimilé par le territoire». L’attention est de faire cohabiter les résidences d’artistes avec un lieu de formation aux métiers de l’art et de la culture. Une école de la seconde chance ainsi qu’un espace muni d’une programmation culturelle «ouverte sur le monde» devraient voir le jour. Concerts, projections, conférences, ateliers, expositions et expression artistique en tout genre sont prévus sur cette plate-forme à la vision multiculturelle. 

 Le grand Paris, grâce au métro et au tramway censés désenclaver le plateau Clichy-Montfermeil, viendra rendre visite à des artistes du monde entier. Une vision de renouveau et de rupture s’offrent face aux émeutes urbaines de l’automne 2005. La «Tour Médicis» doit redonner vie à un quartier défavorisé mais à quel prix? 

 Le chantier urbain est estimé à 600 millions d’euros et la tour "autour de 20 millions d'euros", dit "avec précaution", M. Mitterrand. Les rencontres pour ce coûteux financement sont lancées. Et lorsque des journalistes demandent à Frédéric Mitterrand quels artistes pourraient résider dans cette tour, il répond en évoquant Brooklyn: "Moi, je pourrais très bien m'installer ici un an pour écrire. Toute sorte d'artistes, haïtiens, sénégalais, américains...".

 Le ministre de la culture n’est pas à l’origine du projet, il s’agit du journaliste Jérôme Bouvier. Le dessein a été médité il y a quatre ans, "pour que la culture française s'imprègne de la vitalité et même de la rugosité de ces quartiers". Le maire PS de Clichy Olivier Klein se réjouit de ce nouveau projet. Xavier Lemoine ,maire UMP de Montfermeil, se complimente: «Avant, on avait une renommée internationale (à cause des émeutes de 2005, ndlr), on aura un rayonnement international». 

 

Derniers articles