• Accueil
  • Sport
  • Tennis
  • BILAN DE L'ANNÉE : La remontée difficile mais encourageante de Del Potro.

Roland Garros 2016 : le successeur de Yannick Noah n’est pas prêt d’arriver

Yannick Noah vainqueur à Roland Garros en 1983

ROLAND GARROS - Nostalgie quand tu nous tiens… Il y a 33 ans, Yannick Noah remportait Roland Garros. Depuis, à longueur d’années, les désillusions françaises se succèdent Porte d’Auteuil. Et la 115ème édition des Internationaux de France qui débute demain, ne risque pas de faire exception. Yannick Noah n’a pas de soucis à se faire.

Noah, l’icône. 23 mai 1983. Yannick Noah s’impose en 3 sets face à Mats Wilander. Les genoux à terre, au bord des larmes, il réalise ce qu’il vient de faire : il devient le roi de Roland Garros ! Si cette image est figée à tout jamais dans les mémoires des amateurs de tennis, c’est en raison du côté unique de ce moment. En effet, aucun Français n’a été couronné à Roland Garros depuis le sacre de Noah. Pire, aucun tricolore n’a remporté un tournoi du Grand Chelem en simple depuis l’ère Open. À Roland Garros,  mise à part la finale d’Henri Leconte en 1988, le public parisien n’a rien de bien appétissant à se mettre sous la dent. Et l’édition 2016 risque bien de perpétrer cette triste dynamique. Finaliste à Monte Carlo, premier Masters 1000 de la saison sur terre battue, Gaël Monfils s’apparente alors comme le tricolore le plus à même de titiller les cadors du circuit à Roland Garros. Mais hier matin, la nouvelle tombe : Monfils est forfait. Tous les espoirs se reposent alors sur Jo-Wilfried Tsonga, demi-finaliste l’an dernier à Paris. Mais le Manceau n’est pas dans une forme olympique. Bref, la tâche est relevée. De plus, le leader du tennis masculin, Novak Djokovic arrive à Paris en quête du dernier tournoi du Grand Chelem qui lui manque.  Andy Murray réalise sa meilleure saison sur terre battue, tandis que Nadal, lui, signe l’un de ses meilleurs printemps depuis un moment. Sans oublier le tenant du titre, Stan Wawrinka ou encore les outsiders de premier choix. Si seulement nous pouvions revenir en 1983…

Jo Wilfried Tsonga

Tricolores, mouillez le maillot !

Auteur d’une demi-finale des plus frustrantes l’an dernier face au futur vainqueur du tournoi, Stan Wawrinka, Jo-Wilfried Tsonga constitue la principale chance française cette année à Roland Garros. Cependant, le Manceau n’a pas pris part au Masters 1000 de Rome la semaine dernière en raison d’une blessure aux adducteurs. Tsonga débarque donc Porte d’Auteuil avec une préparation perturbée. Souvent galvanisé par le public parisien, le n°1 français (7ème à l’ATP) n’aura qu’une idée en tête : rejoindre Rafael Nadal pour un éventuel quart de finale. L’autre tricolore membre du top 10, Richard Gasquet devra se méfier du brésilien Thomaz Belucci au premier tour, avant d’éventuellement rejoindre Kei Nishikori en huitièmes de finale.  D’autres joueurs tels que Gilles Simon, Benoît Paire ou encore Jérémy Chardy mettront tout en œuvre pour réaliser le plus beau parcours possible. La surprise de ce printemps, Lucas Pouille, demi-finaliste à Rome tentera d’enfin passer le premier tour, ce qu’il n’a plus réussi depuis 2013. Au total, 15 Français tenteront de redorer le blason tricolore sur la terre parisienne. Mais, un sacre Français semble plus qu’improbable…

Photo Yannick Noah : AFP

Photo Jo-Wilfried Tsonga : Miguel Medina/AFP

Derniers articles

Dernières vidéos