• Slide FESJ 2015
  • 20h, l'invité
  • L'hebdo sports

Novak Djokovic bascule du côté obscur

Nova DjokovicTENNIS - C’est la sensation de ce début de tournoi à Paris-Bercy. Novak Djokovic s’est incliné en trois sets dès son premier match face à l’Américain Sam Querrey 0-6 ; 7-6 ; 6-4.

Par ici la sortie

C’est à peine croyable. Battu par le 23e joueur à l’ATP, Novak Djokovic n’ira pas plus loin que le second tour au Masters 1000 de Paris-Bercy. Le bruit d’un possible forfait de l’actuel numéro 2 mondial courait depuis le début de la semaine. Mais « Nole » avait clos le débat en confirmant sa participation mardi, lors de sa conférence de presse d’avant-tournoi.

Encore une fois, Djokovic a fait le show lors de sa rentrée sur le terrain. Portant fièrement un masque de Dark Vador, il ne pensait sans doute pas quitter le Palais Omnisport de Paris Bercy la tête basse. Son bourreau du jour se nomme Sam Querrey. Lui qui, à 25 ans, n’a remporté qu’un tournoi ATP 500 (victoire contre Isner à Memphis en 2010, NDLR) vient de créer aujourd’hui la première sensation de cette semaine.

Murray, seul au monde

Pourtant, l’Américain n’a pas choisi la voie royale pour en arriver à ses fins. Invisible dans le premier set qu’il a perdu 6-0, le numéro 23 mondial a aussi concédé le break dès l’entame de la seconde manche. La rencontre s’est alors équilibrée. Le jeu de Novak Djokovic – si performant depuis le début du match - s’est écroulé. Sam Querrey - de son côté - a commencer à sortir la tête de l’eau pour finalement empocher le deuxième set 7-6 au terme d’un tie-break bien maitrisé. La rencontre a définitivement basculé lors de l’ultime manche. Après avoir breaké le « Djoker », le géant Américain a su conserver son avantage jusqu’à la fin de la partie en sortant des aces sur chaque balle de débreak. Mis à part l’incroyable contre-performance de Djokovic, c’est aussi un énorme coup dur pour l’organisation du tournoi. Après les forfaits de Nadal et Federer, c’est un nouveau membre des Quatre Fantastiques qui manquera à l’appel dans le dernier carré. Le seul survivant n’est autre qu’Andy Murray. Le Britannique affronte Paul-Henry Matthieu ce soir pour une place en huitièmes de finale.

Cependant, le nouveau patron de ce Masters 1000, Guy Forget, doit grincer des dents. Avec ces nombreuses absences, l’ancien capitaine de l’Equipe de France de Coupe Davis n’espère désormais qu’une seule chose : assister à un exploit Français pour redorer le blason d’un tournoi qui chaque année voit les cadors faire l’impasse pour arriver en forme au Masters de Londres.

Derniers articles

Sur le même sujet

Dernières vidéos