Un XV en rodage

123-rugby

La France s’impose (30-12) sans forcer pour le début du tournoi des VI Nations face à une équipe d’Italie volontaire mais limitée. Les Bleus ont inscrit quatre essais dans cette rencontre.

104 jours après la défaite en finale de Coupe du Monde face à la Nouvelle-Zélande (7-8), le XV de France du nouveau sélectionneur Philippe Saint-André s’est relancé. Appliqués en première mi-temps et conquérants en deuxième, les Français ont su concrétiser leurs temps forts et être solides défensivement.

En première période, c’est l’Italie qui a tenu le ballon mais ce sont les Français et les Clermontois qui ont inscrit deux essais. Rougerie, d’un cadrage débordement (22e), et Malzieu d’une sublime course raffutée (37e), ont donné un avantage confortable à la pause (15-6)
En seconde période, les Bleus ont été plus dominateurs inscrivant deux nouveaux essais. C’est Clerc d’abord qui a bénéficié d’un bon travail de Trinh-Duc pour aller aplatir son 32e essai en équipe de France (54e). Boostés par cette entame tonitruante, la France a dominé son adversaire de la tête et des épaules jusqu’au quatrième essai du petit nouveau Wesley Fofana (73e), auteur d’une très belle partie.
L’Italie, piquée au vif, a bien tenté de réagir en fin de match et en infériorité numérique, mais le rideau défensif français a tenu bon.

C’est donc une équipe de France encore en rodage qui s’est imposé ce samedi après-midi. Et le score est même assez flatteur lorsque l’on jette un coup d’œil aux statistiques. Le XV de France n’a en effet eu que 40% de possession de balle et 37% d’occupation du terrain. Sans faire de jeu, les Français ont surtout été réalistes. Et ils ont aussi annihilé toutes les offensives transalpines.

La France recevra l’Irlande samedi prochain pour un match qui s’annonce plus accroché. Les joueurs de Saint-André devront montrer un autre visage pour venir à bout du XV irlandais.

Ugo Brusetti et Ameline Carnevale