• Slide FESJ 2015
  • L'hebdo sports

Brésil – Mexique : Le dernier des favoris

BREMEX.png

AVANT-MATCH - Le Brésil affronte cet après-midi (16h), le Mexique, avec à la clef une place en quarts de finale. Sans l'Espagne, le Portugal ou l'Allemagne, le Brésil semble bien parti pour glaner un sixième titre mondial. Sauf si, lui aussi, tombe d'entrée...

 

 

Le Brésil répond présent. Après un départ un peu lent (1-1 contre la Suisse), le Brésil a peu à peu haussé son niveau de jeu. Deux buts un peu tardifs contre le Costa Rica (2-0) et un succès maîtrisé face à la Serbie (2-0 également). Sans vraiment trembler, mais sans impressionner, le Brésil est au rendez-vous d'une Coupe du monde qui n'aime pas les favoris.

Dans son effectif, les coéquipiers de Neymar ont tout pour aller au bout. Dans le jeu, ils affichent une vraie sérénité, et dégagent un sentiment de puissance qu'on avait plus vu avec les brésiliens depuis 2006, au moins. Le pays du football, qui a toujours participé à une Coupe du monde, profite des absences des autres favoris pour s'ouvrir une voie royale. Qui peut faire tomber le Brésil, surtout quand Neymar ou Coutinho sont en forme ?

Personne. Mais en face, le Mexique a des armes. Perturbée par une histoire de call-girl juste avant le début de la compétition, la Tri nous a très bien fait comprendre qu'elle ne voulait pas rentrer chez elle régler cette histoire. A son crédit, une victoire contre l'Allemagne (1-0), et un succès contre la Corée du Sud (2-1), elle aussi tombeuse de l'Allemagne quelques jours plus tard.
Mais les mexicains ont subit un gros revers contre la surprenante Suède, trois buts à rien. Un coup de massue sur la tête, qui pourrait avoir ses conséquences.

 

Le match dans le match : Alisson – Ochoa

 

Il va y avoir du talent sur la pelouse de la Samara Arena. Neymar, Thiago Silva, Coutinho ou Paulinho côté brésilien, Chicharito, Vela ou encore Gallardo chez les mexicains. Mais le véritable match se tiendra dans les buts.
Il y a quatre ans, le Mexique avait affronté le Brésil chez lui, en phase de poule de la Coupe du monde. Guillermo Ochoa, alors portier de l'AC Ajaccio, avait dégoûté les hommes de Scolari, repoussant pas moins de six tirs cadrés. Toujours aussi performant en sélection, il pourrait bien être de nouveau le cauchemar du Brésil.
De l'autre côté du terrain, le portier de l'AS Roma, Alisson, est un pilier de la sélection brésilienne. Celui qui a repris le flambeau de Julio César a atteint la demi-finale de la Ligue des champions cette année avec la capitale italienne. Depuis, il a parfaitement lancé sa Coupe du monde, qui aura bien besoin de lui. Plus que jamais, ce match sera une rencontre de gardiens.

 

Le prono de la rédaction : Brésil 2 – 1 Mexique.

 

Crédit photo : AFP.

 

Derniers articles

Dernières vidéos