Pour Julien Brun, l’arrivée d’Usain Bolt au Borussia Dortmund est un « énorme coup marketing »

julien-brun-fesj.png

INTERVIEW/AUDIO - Julien Brun, commentateur et journaliste sportif sur Bein Sports était l’invité de l’Hebdo sports lundi 14 novembre en direct sur Fréquence ESJ et Air Show. Il s’est livré sans langue de bois à propos de son parcours, de l’actu sportive, et de son métier.

Le journaliste a toujours été passionné de football et de cyclisme. Après des études à l’IUT Bordeaux, il décide de se tourner vers le football, sport qu’il « connait le mieux ». A défaut du cyclisme qui demande d’être « mieux préparé ».

Aujourd’hui, il commente les rencontres de Ligue 1, ainsi que certaines rencontres de Ligue des Champions. Alors qu’on pourrait penser qu’une certaine lassitude s’installe vis-à-vis du spectacle proposé par le championnat français, Julien Brun affirme le contraire, et souhaite mettre en avant les « bonnes surprises » de cette saison. Il explique la mauvaise image de notre championnat par la pauvreté des matchs « choc ». Cependant, la qualité est belle et bien présente en Ligue 1 selon lui.

Son meilleur souvenir, en tant que supporter, c’est la victoire de Lille face au PSG en finale de la Coupe de France 2011, car c’était la première fois qu’il voyait son club de coeur « gagner un trophée de grande ampleur ». Aux micros de Bein Sports, c’est la Coupe du monde 2014 au Brésil qui restera un souvenir indélébile, « un rêve d’enfant, on peut difficilement faire mieux ».

Sa perception du métier

Julien Brun essaye de « faire le genre de commentaires qu’il aime entendre à la télévision ». Il se veut être un « commentateur à l’anglaise ». Il ne sent pas le métier de journaliste, car les consultants ne font « pas le même métier ». Son harmonie avec son binôme est primordiale afin de se laisser la parole au bon moment, de rebondir sur les propos de l’autre, et de former un bon duo à l’antenne. Puis le sujet de l’arrivée d’Usain Bolt au Borussia Dortmund est abordé. « Un énorme coup marketing » pour notre invité.

Puis, vient un sujet qui divise, le spectacle en équipe nationale. Julien Brun pense qu’en sélection beaucoup plus qu’en club, « seul le résultat compte. » Ce qui explique le « pragmatisme de Didier Deschamps », qui n’a pas le temps de mettre en place un réel projet de jeu. Cet entretien aura permi d’en savoir plus sur l’une des voix du football français, véritable pilier de Bein Sports, et surtout grand amateur de football, passionné par son travail.

Photo Fréquence ESJ/Nassima DRIOUACH

PODCAST


Derniers articles

Dernières vidéos