• Slide FESJ 2015
  • 20h, l'invité
  • L'hebdo sports

Euro 2016 : Allemagne-France, l'heure des revanches

France_Allemagne_2014.jpg

AVANT MATCH - Le match tant attendu est arrivé. Ce soir, la France affronte l'Allemagne au Stade Vélodrome de Marseille, à 21h. Un match qui sonne comme une revanche pour les Bleus, éliminés par les allemands en quart de finale de la coupe du monde 2014, mais aussi pour un peuple entier, encore traumatisé par les événements du 13 novembre dernier, à l'occasion d'un France-Allemagne amical.

 

Une chose est sûre, la seconde demi-finale de cet Euro va sonner de bien des manières. Quand l'arbitre sifflera l'engagement, ce sont bien d'autres mélodies qui résonneront dans les têtes. Celles de la revanche ; les Français, éliminés pars les Allemands en quarts de finale de la coupe du monde 2014, ne sont pas prêts à revivre cet événement, chez eux, pour leur Euro. Surtout quand en finale, c'est le Portugal, le Poulidor du football. Défaits 1-0, les Bleus peuvent cette fois-ci compter sur un effectif plus aguerri, emmené par un Griezmann de feu. Les Allemands vont eux compter bon nombre d'absents dans leurs rangs : Matt Hummels, le buteur de 2014, est suspendu. Khedira et Gomez sont incertains. Les hommes de Joachim Low sont affaiblis, mais la bête est parfois bien plus dangereuse quand elle est blessée. Pour donner encore plus de sourire aux Bleus, la star allemande, Thomas Müller, est loin de son niveau, et n'a toujours pas été décisif dans la compétition. 

Une autre mélodie, plus funèbre, sonnera dans les têtes à 21h. La dernière confrontation entre Allemands et Français remonte au 13 novembre dernier. Une date qui restera malheureusement gravée dans beaucoup de mémoires. Ce soir-là, les attentats de Paris se sont déroulés simultanément aux alentours du Stade de France, au Bataclan, et dans le Xème arrondissement de Paris. Déjà, à cette époque, on doutait de la tenue de cet Euro, avec toutes les question de sécurité qui se posaient.

Un match, deux vainqueurs

La bonne tenue de la compétition, avec peu de débordements (à quelques supporters anglais et russes près) est en soi une victoire pour la France, le football et la liberté en général. Ce soir, quelque soit l'issue de la rencontre, les deux équipes auront déjà remporté la victoire. 
Mais la vraie, celle qui permettra à nos Bleus d'aller en finale, il faudra aller la chercher. Les Allemands n'ont encaissé qu'un seul but, sur penalty. C'était contre l'Italie, en quart de finale. Une question se pose pour Didier Deschamps. Avec la suspension de N'golo Kanté, les sélectionneur des bleus avait aligné contre l'Islande (5-2) un 4-2-3-1 convaincant. Mais le milieu bleu est de retour, et l'ancien champion d'Europe va devoir faire un choix entre maintenir ce dispositif avec Moussa Sissoko, ou revenir à un 4-3-3 plus classique. Le pari est risqué, puisqu'en cas de défaite, Deschamps sera critiqué sur le choix qu'il aura fait.

La meilleure manière de ne pas l'être, c'est encore de l'emporter. Antoine Griezmann, joueur le plus prolifique de la compétition, a déjà éliminé le Bayern Munich en Ligue des Champions cette saison avec l'Atletico Madrid. Beaucoup d'allemands titulaires ce soir proviennent de ce club. Son expérience sera profitable. Tout un peuple compte sur lui pour amener les bleus au sommet. 

Le prono patriotique de la rédac : Allemagne 1-2 France

Photo : AFP

 

Derniers articles

Dernières vidéos