La Paris Football Week : un rendez-vous à ne pas manquer

Paris_Football_Week_-_Photo_FESJ_Nassima_Driouach.JPG

SPORT - La Paris Football Week ouvrait ses portes le vendredi 13 mai au Stade Charléty pour y accorder quatre jours uniquement consacrés au football. Un événement ouvert à tous, enfants et adultes, chacun y trouvera son compte. Entre concours, détections, rencontres de personnalités, la Paris Football Week réservait de nombreuses opportunités pour les participants.  

 

Les amoureux du ballon rond avaient pour rendez-vous ce week-end la Paris Football Week. Quoi de mieux pour cet événement que le grand Stade Charléty dans lequel, entre autres, les féminines du Paris Saint-Germain reçoivent leurs adversaires. Pour l'occasion, un dispositif de sécurité renforcé a été mis en place constituant trois contrôles, état d'urgence oblige. Une fois dedans, vous êtes baignés dans l'univers du football. Un énorme billard dans lequel les boules ont été remplacées par des ballons. Suivant le même principe, les joueurs doivent tirer dans un ballon pour en rentrer le plus. Devant ce billard, une petite scène sur laquelle les personnalités se sont rendues chacune leurs tours pour évoquer l'actualité du football, des journalistes de sport tels que Pierre Ménès ou bien Luis Fernandez, animé par Gilbert Brisbois .

Tout autour, des stands. Beaucoup de stands. Des jeux concours, la présentation de nouvelles applications ou encore les fameuses «poupluches» représentants des joueurs de foot. Dès votre arrivée les personnes en charge des stands vous mettent le grappin dessus. La suite est un peu plus compliquée, tout simplement pour des raisons d'indications. Notre chemin sera finalement éclairé par une musique hip-hop qui interpelle de part son volume. Un gymnase laissant une partie occupée par des battles de freestyle durant lequel Séan Garnier, freestyler professionnel de football à pu y faire une prestations. Juste à ses côtés on y trouve le terrain de foot à cinq. Puis une autre salle bien plus grande cette fois regroupe d'autres stands avec toutefois de nombreuses activités. On y trouve notamment de nombreuses consoles mises à dispositions pour des tournois FIFA avec des commentateurs pour faire vivre les matches, mais aussi le fameux «Robokeeper», un gardien bien plus habile que certains en Ligue 1. Un joli succès populaire ! 

Photo : Nassima Driouach/Fréquence ESJ