Tour d'horizon des franchises NBA

chris-paul-hornets-clippers1A quelques jours de la reprise de la compétition, place aux revues d'effectifs. Quelles sont les équipes qui ont réussi un recrutement de qualité ? Les franchises peu actives ? Celles qui ont perdu gros ? Tour d'horizon de la côte Est à la côte Ouest à l'orée de la saison NBA qui débute le 25 décembre.

 Ce mercato 2011, bien que très court avant la reprise du championnat, se révèle plein de surprises.

Les franchises en vogue sur le marché des transferts :

  • Evidemment, les Clippers, dans l'ombre depuis des années de leurs voisins Lakers, semblent être le grand gagnant de ce mercato. Chris Paul, Chauncey Billups, Caron Butler. En signant, Paul, considéré comme le meilleur meneur NBA actuel, "l'autre club" de Los Angeles pouvait déjà se targuer d'avoir réussi LA signature de cette avant-saison. Ajoutez à cela, Chauncey Billups, MVP des finales 2004, et Caron Butler, joueur All-Star confirmé, et tous les fondus de balle orange du monde entier voient les Clippers comme un prétendant au titre.alt
  • Les Mavericks s'adjugent les services du double champion NBA, Lamar Odom, du vétéran Vince Carter (35 ans), et du encore très productif Delonte West. Dallas, champion en titre, peut aborder cette saison sereinement, malgré la perte de Tyson Chandler, leur pivot, parti aux Knicks de New York et leur génial meneur porto-ricain J.J Barea transféré aux Wolves de Minnesota. Ils seront l'équipe à battre cette saison.

Les franchises qui n'ont pas bougé (ou presque) :

  • Chicago, meilleur bilan de la saison régulière passée, a été peu active ces derniers jours. A noter tout de même la signature du shooteur invétéré de la décennie 2000 avec les Pistons, Richard Hamilton, qui vient apporter son expérience à l'équipe de Derrick Rose. Le MVP en titre qui vient d'ailleurs de signer une extension de contrat portant sur cinq ans et 94 millions de dollars.
  • Les San Antonio Spurs, toujours discrets à l'heure des transferts n'ont pas manqué à leur ligne de conduite. George Hill, révélation des play-offs 2010, rejoint les Indiana Pacers en échange de T.J Ford, meneur reconnu dans la grande ligue.
  • Oklahoma City, finaliste de la conférence Ouest il y a quelques mois, garde exactement la même ossature pour entamer la saison 2011-2012. Seul le rookie Reggie Jackson vient prendre place dans l'effectif très jeune du Thunder qui ne cesse de progresser d'année en année. Cette saison pourrait être celle de la consécration pour Kevin Durant et ses compères.

Les franchises à suivre :

  • Indiana enregistre la venue de David West, ailier-fort très polyvalent, et George Hill, meneur-arrière  explosif. Tous deux ont beaucoup à prouver, et Indiana pourrait être la surprise de cette saison tronquée. Les Pacers, huitièmes de l'exercice précedent, peuvent espérer faire mieux cette année.
  • Enfin, un pivot digne de ce nom aux Knicks. Tyson Chandler, bague de championnat NBA au doigt, sera là pour donner ce qui manque depuis longtemps à la franchise new-yorkaise : de la défense. Avec Carmelo Anthony et Amare Stoudemire, les finalistes NBA 1999, ont désormais toutes les cartes en main pour redevenir maîtres dans la conférence Est.

Les franchises qui ont perdu gros:

  • Il est clair que les fans des Hornets de la Nouvelle-Orléans peuvent se sentir malheureux avant d'aller acheter leurs abonnements. Le départ de Chris Paul ajouté à celui de leur intérieur All-Star David West, laisse à penser que la saison risque d'être laborieuse pour la franchise de Louisiane.
  • Le lock-out va laisser des traces dans l'effectif des Nuggets de Denver. J.R Smith, Kenyon Martin et Wilson Chandler sont tous les trois coincés en Chine, faute de clause libératoire dans leurs contrats signés pendant la grève. Raymond Felton, le meneur titulaire, s'en est allé rejoindre Nicolas Batum à Portland. Denver va devoir batailler pour ne pas sombrer après des années dans le haut du classement de la conférence Ouest.

Pour les autres équipes, la saison peut s'annoncer longue malgré le nombre de matchs réduits. Mais en NBA, on n'est jamais à l'abri d'une surprise...