Pro A : une reprise, des attentes et un choc

 

monschau-nancy-gravelinesLa 14ème journée de championnat de Pro A marque le début d'une année 2012 où l'on attend des confirmations. Si l'intérêt n'est pas le même que la NBA, la Pro A peut se vanter d'avoir des éléments clés de l'équipe de France, et donc d'avoir une légitimité pour ceux et celles qui suivront les bleus aux J.O. En attendant, voici les visages des potentiels de notre championnat, et un focus sur le choc entre les 1ers ex aequo : Nancy-Gravelines

Charles Lombahe-Kahudi (Le Mans) :

On le considère comme le "Caius Bonus" de l'équipe de France. Mais Charles Kahudi (pour faire court) a des capacités athlétiques au-dessus de la moyenne. Pourtant, ces mensurations en taille ne sont pas exceptionnelles (1m99) mais il représente un vrai poison pour les attaquants. Rebonds, interceptions, plusieurs joueurs durant l'Euro de Basket ont buté sur l'ailier de 25 ans. Son statut en équipe de France a évolué, et en ProA, ses stats explosent (14,8 d'évaluation contre 6,9 l'an passé). Son avenir en bleu est tout tracé.

Evan Fournier (Poitiers) :

Il est, à 19 ans, le plus gros potentiel de notre championnat. À 19 ans, Evan Fournier peut se vanter d'avoir déjà deux titres dès sa deuxième année en pro : meilleur espoir et meilleure progression 2010-2011. Arrivé en septembre 2009 à Poitiers, Fournier fait une formation classique à l'INSEP. Sa régularité et sa progression dans ses performances (tous ses records battus cette saison, excepté les interceptions et passes) font de lui un élément futur pour l'équipe de France. Et s'il confirme, il peut prétendre à une place dans la rotation française dans les matchs de préparation au JO 2012. Voir plus ?

Andrew Albicy et Yannick Bokolo (Gravelines) :

Les résultats de l'équipe nordiste (1er) sont notamment dus au rendement de leur paire d'arrières, Albicy-Bokolo. Repéré lors du Championnat d'Europe espoir 2010, Andrew Albicy a de suite rejoint l'équipe première et ne la quittera plus. Une performance remarquée face à l'Espagne au championnat du monde 2010 (13 points pour une victoire 72-66) confirme qu'il est prêt à prendre ses responsabilités. Au sein de Gravelines, Albicy est omniprésent (15,1 d'évaluations) et est en course pour le titre d'MVP de Pro A, au même que Yannick Bokolo. Le "Boks" va très vraisemblablement revenir en équipe de France. Mais il lui faudra être aussi performant qu'en première partie de saison. Un titre avec son équipe devrait rendre crédible sa participation au JO 2012.

Alexis Ajinca (Strasbourg), le pari de Frequence ESJ :

2m15, un passé NBA timide, mais une arrivée à Strasbourg pour se relancer. Alexis Ajinca est notre pari pour les JO. D'abord, parce que de l'autre côté de l'Atlantique, Johan Petro et Kévin Séraphin jouent (très) peu. Ronny Turiaf est blessé. Alors, pour son come-back en France, Alexis Ajinca a toutes ses chances. D'autant que son coach, Vincent Collet, n'est autre que le coach de l'équipe de France. Alors, s'il saisit sa chance comme il a su le faire brillamment en début de saison avec Hyères-Toulon (21 pts, 10 rebonds, 5 contre en deux matchs), Ajinca peut être la bonne surprise de la liste de Vincent Collet. Et compter sur un joueur de 2m15 dans son équipe, ce n'est pas donné à tout le monde.

LE CHOC DE LA JOURNÉE : 

NancyaltaltGravelines-Dunkerque
 

Peut-être le tournant de la saison en Pro A. Les premiers ex aequo du championnat s'affrontent ce soir (19h30). Un match attendu d'autant que pour Nancy, le championnat reste la priorité après son élimination en Euroleague. Pour Gravelines, c'est un choc en plus avant d'avoir un rendez-vous difficile face à Valence en Eurocoupe de Basket (mardi 17 janvier, 20h). Les deux équipes possèdent les meilleurs effectifs de Pro A, mais avantage à Gravelines, qui vient de récupérer Pape Sy. L'ailier français de 23 ans a donné des garanties sportives à son équipe quand il était en Pro A (11.9 pts), et voudra se racheter après son échec en NBA. Pour Nancy, le départ de Nicolas Batum a fait mal, car difficilement remplaçable. Kenny Gregory n'a pas donné satisfaction, Jean Luc Monschau a recruté Bernard King lors de la trêve. Ce sera aussi un duel de style entre deux frères, Jean Luc et Christian. Ce dernier s'était imposé le 29 décembre dernier avec la sélection française du All Star Game. Deux duels, deux équipes, une confrontation attendue : de quoi avoir un aperçu du potentiel champion de France 2012.

Derniers articles

Sur le même sujet

Dernières vidéos