WE Sport - Au nom du frère

(Reading time: 2 - 3 minutes)

vitali-wladimirLes liens du sang ont semble-t-il donné des ailes cette semaine. Quatorze jours après le titre de son frère ainé, Wladimir Klitschko a conquis une nouvelle ceinture mondiale. En biathlon, Martin Fourcade a répondu au fiasco de son frangin en relais pour s’adjuger deux titres mondiaux consécutifs.

On l’avait quitté il ya une semaine se faisant cracher dessus sur le ring par Dereck Chisora. Humilié, il n’avait pas tenu à réagir, faisant confiance aveugle en son frère, Vitaly,  pour se charger de l’insolent britannique. Hier soir le colosse d’1m99 était dans la lumière et voyait se dresser devant lui le français Jean-Marc Mormeck. Après sept ans d’invincibilité pour l’ukrainien, on pensait l’hégémonie Klitschko arrivait à sa fin. Mais électrisé par 50 000 supporters acquis à sa cause dans la salle de Dusseldorf et porté par les conseils de son frère toujours présent au bord du ring, le géant de l’Oural n’a laissé aucune chance à son challenger d’un soir. Trop grand, trop fort, trop puissant, l’ukrainien a offert une leçon de boxe au français pour porter l’estocade finale au bout de seulement quatre rounds. Vitaly, champion WBC des poids lourds, Wladimir champion WBA, IBF et WBO des lourds, la fratrie Ktischko détient toutes les ceintures de la plus prestigieuse des catégories de boxe. Une domination tant fraternelle qu’éternelle.

fourcade-reutersDu nord au sud de l’Allemagne les histoires de frères ont connu un nouveau tome ce jeudi. A Ruhpolding a lieu actuellement les championnats du monde de biathlon. La compétition commençait par un relais mixte, épreuve favorable aux français vainqueurs le 10 février de cette course en Coupe du monde. Alors que les deux françaises Marie-Laure Brunet et Marie Dorin avaient offert le relais en tête, l’ainé des Fourcade, Simon, a été victime d’une terrible défaillance. Tétanisé par le stress, le catalan a subi un véritable calvaire au tir concédant six balles et un tour de pénalité. « Je ne rejette la faute simplement et uniquement sur moi » dixit l’ainé de la fratrie. Des mots qui ont raisonné dans la tête de son petit frère, Martin, numéro un mondial au classement de la Coupe du monde. « Revanchard », le cadet des Fourcade a laissé parler ses skis. Un premier titre vendredi en sprint, un deuxième aujourd’hui en poursuite, plus rien n’arrête Martin. Une remobilisation contagieuse puisque Simon a pris des 5e et 6e place encourageantes « reboosté par les termes de Martin qui a su trouver les mots ».

schleck-spFrères de sang mais aussi frères d’armes, compétiteurs acharnés mais avant tout frangins, les sportifs de la semaine ont su trouver un supplément d’âme insufflé par un vent familial. Aujourd’hui c’est la mythique course cycliste Paris-Nice qui s’élance de Dampierre-en-Yvelines avec dans ses rangs une certaine fratrie répondant au nom de Schleck. Doux présage d’une réussite future ? Réponse dans une semaine sur les hauteurs niçoises du Col d’Eze.

Derniers articles