• Slide FESJ 2015

League of Legends : Un match pour s'y mettre

finale_-_worlds_2018_-_LoL.jpg

E-SPORT - Samedi matin aura lieu la finale des Championnats du Monde de League of Legends. Pour la première fois depuis sept ans, une équipe européenne est à un match du toit du monde. L'occasion de s'y mettre, dès ce week-end.

 

Si vous êtes lève-tôt, curieux et que vous avez votre samedi matin de libre (on est d'accords, ça fait beaucoup de critères, mais sait-on jamais), il y a un petit événement qui pourrait bien vous intéresser. A partir de 8h30, l'équipe européenne Fnatic affronte les Chinois d'Invictus Gaming pour une place sur le toit du monde de League of Legends. Un match historique pour la communauté européenne, qui n'avait plus atteint ce stade de la compétition depuis sept ans et la première édition de ce tournoi.

Si vous avez cliqué sur cet article en ne sachant que de très loin ce qu'est l'e-sport, sachez que c'est le moment ou jamais pour essayer d'en apprendre plus. Ainsi, si vous devenez fan, vous pourrez vous dire dans quelques années, voire quelques mois : « J'y étais ». Car voir l'Europe aussi loin dans une compétition internationale du jeu vidéo League of Legends, c'est un événement. Mais aussi parce qu'aujourd'hui, nier l'existence de l'e-sport sur la scène médiatique est un affront tant sa personne est sacrée, ou presque.

Si League of Legends était un sport, ce serait probablement le football. L'un, si ce n'est le plus grand acteur de son milieu. Les chiffres des audiences sont faramineux : en France, certains matches de phases de poules attirent près de 50.000 curieux, et la demi-finale entre Fnatic, dernier porte-étendard européen, et Cloud 9 a atteint le pic de 86000 « viewers ». A l'international, la rencontre entre les champions du monde en titre Gen G. et les ex-favoris de la compétition Royal Never Give Up a été regardée par plus de 120 millions de personnes, la Chine aidant.

Du sport sans en être : un nouveau divertissement

Pour les plus néophytes, League of Legends est un jeu dans lequel deux équipes de cinq joueurs s'affrontent pour détruire la base adverse. Ils bénéficient pour cela de plus de 130 personnages disponibles, avec leurs caractéristiques, leurs points forts et leurs faiblesses. Le jeu nécessite de la réflexion, de la communication au sein de l'équipe, mais aussi une bonne dose de réflexes. Comme un match de foot, une partie de League of Legends se passe aussi bien dans les duels que sur l'ensemble du terrain, ici de la « map ». Une partie dure en moyenne 35 minutes, et l'équipe gagnante a remporté trois matchs dans une série de cinq rencontres au maximum.

Si certaines actions peuvent être brouillon parfois, elles sont en France commentées par l'excellente chaîne Ogaming, qui tend à conserver sa communauté sans se fermer aux autres. Si bien que vous pourriez rapidement vous prendre au jeu.

Oubliez aussi la fierté nationale : Sur League of Legends, on ne supporte pas la France, mais plutôt une infrastructure et à l'international, un continent : Europe, Etats-Unis, Chine et Corée du sud représentent les principaux acteurs du jeu. Habituels maîtres du jeu, les Coréens se sont effondrés cette année et laissent le champ libre au français Paul « Soaz » Boyer et son équipe Fnatic pour devenir les nouveaux rois du jeu. Ce serait bête de passer à côté de ça.

Pour suivre la rencontre en direct : http://twitch.tv/ogaminglol

Photo : DR

 

Derniers articles

Sur le même sujet

Dernières vidéos