Jacques Borie : « La finance dirige l'Europe, pas les citoyens »

Jacques_Borie.jpg

2017/PETITS CANDIDATS – Ils sont loin des projecteurs et des caméras, nous allons donc vous les faire découvrir. Qui ? Les candidats oubliés de cette élection présidentielle ! Voici Jacques Borie, candidat soutenu par le mouvement Éco-citoyen.

Contrairement à beaucoup d’autres candidats citoyens, Jacques Borie a connu la politique de l’intérieur. Après avoir été membre du Parti Radical de Gauche, il claque la porte en dénonçant des « promesses non tenues ». Il décide donc de faire cavalier seul et depuis mars 2016 le voici candidat à l’élection présidentielle. Mais la route semble longue, pour ne pas dire impossible, pour Jacques Borie. L’une des conditions pour valider une candidature est l’obtention de 500 parrainages de maires. « Pour l’instant, je n’ai aucune promesse de parrainage » déclare –t- il. Malgré l’envoi de 3000 lettres d’information aux maires « de petites communes », le résultat n’est pas à la hauteur des espérances. D’ailleurs, il ne veut plus de ce système et souhaite que les parrainages « soient donnés par les citoyens et non par les maires ». Une idée qu’il partage avec le président de l’UPR, François Asselineau.

« Nous devons moraliser la vie politique »

L’une des grandes lignes de son projet passe par une réforme de la morale politique. Il souhaite tout d’abord « un casier judiciaire vierge » pour tout individu se déclarant candidat à une quelconque élection. Il indique également vouloir restreindre à deux mandats consécutifs n’importe quel mandat à l’échelle locale, nationale ou européenne. Quant au président de la République ? « Un septennat unique et non renouvelable ». Une idée que défend fermement un certain Benoît Hamon. Le candidat est attaché au pays mais aussi à l’Union Européenne qu’il souhaite bouleverser : « J’aime l’Europe et l’Euro mais il faut réformer. Lorsque l’Europe a été créée, on a pensé à l’économie et non à la politique. Aujourd’hui c’est la finance qui nous dirige et non les citoyens. »

Cette année, la candidature de Jacques Borie et celles des autres candidats citoyens a très peu de chances d’aboutir mais un véritable mouvement prend vie. « Une candidature citoyenne unique est en discussion » annonce Jacques Borie mais « ce sera peut-être pour la prochaine élection, on s’y est pris chacun de notre côté, il est trop tard pour 2017 ». Néanmoins, sa motivation électorale ne s’arrête pas là puisqu’il sera candidat aux élections législatives en juin prochain dans la 1ère circonscription de l’Essonne, celle de… Manuel Valls.

Photo : Jacques Borie

Derniers articles

Dernières vidéos