Florian Humez : « Emmanuel Macron ferait un bon président »

Florian_Humez_photo_FESJ.jpg

2017, L'INVITÉ - Fréquence ESJ et Air Show recevaient le 20 septembre dernier dans « 2017 l'invité » Florian Humez. Le co-fondateur du mouvement Les jeunes avec Macron a notamment expliqué pourquoi il soutient l'ancien ministre de l'économie, parti du gouvernement le 30 août 2016 pour se consacrer à son mouvement, En marche.

« Je soutiens Emmanuel Macron pour 2017, mon but c'est qu'il y aille ! [...] Je suis convaincu qu'il ferait un bon président de la République s'il se présentait » confie Florian Humez, l'un des co-fondateurs du mouvement Les jeunes avec Macron. L'objectif de ce mouvement était au départ de soutenir l'ancien ministre de l'économie lorsqu'il était encore au gouvernement, ils ont maintenant en ligne de mire 2017 avec l'envie de faire des propositions. Créé il y a quelques mois, Les jeunes avec Macron se disent « progressistes ». Si une grande partie d'entre eux vient de la gauche, ils ont également la volonté de rassembler, comme En marche, au-delà du clivage gauche-droite. « Je pense qu'il y a toujours des clivages en France et qu'il y en aura encore, on le voit sur la crise des réfugiés, la crise européenne » explique t-il.  « Je me revendique toujours de gauche et j'en suis fier, mais j'ai aussi envie de travailler avec des gens qui n'ont pas forcément la même sensibilité sur tous les domaines que moi. Pourquoi s'interdire de travailler avec quelqu'un parce qu'il serait de droite ? Les gens se querellent parce qu'ils ont une étiquette à défendre et en off ils sont ensuite d'accord entre eux, c'est un peu idiot... »

Transformer l'effet Macron

Depuis plusieurs mois, Emmanuel Macron est l'homme dont on parle dans les médias. Peut être un effet de mode ? En tout cas, il reste plus à l'ancien ministre qu'à « transformer l'effet Macron en programme Macron » comme le disait le directeur de la rédaction de l'Express Christophe Barbier. « Comment on transforme ? En ayant une méthode et en s'y tenant, en faisant un diagnostic et ensuite en faisant des propositions, puis en décidant d'être candidat ou pas » répond Florian Humez. A six mois de la campagne l'élection présidentielle, l'ancien ministre de l'économie n'a toujours pas de programme, il sillonne encore la France avec ses marcheurs pour écouter les français « Emmanuel Macron n'est pas en campagne, il va dans les campagnes pour faire son diagnostic » précise Florian Humez. C'est de ce diagnostic que va naître le programme d'Emmanuel Macron qui devrait être présenté dans les prochaines semaines. Immigration, laïcité, éducation, travail, voilà quelques thèmes que les jeunes aimeraient voir dans le programme de l'ancien ministre.

Campagne à reculons pour Hollande

Une chose est sûre, François Hollande aura difficilement le soutien de Florian Humez même s'il est candidat lors de la prochaine élection présidentielle, « Si Emmanuel Macron n'avait pas été la, je ne sais pas si j'aurais fait la campagne de François Hollande en 2017 ou je l'aurais faite à reculons ». La rupture entre le jeune militant et François Hollande a eu lieu suite au débat sur la déchéance de la nationalité. « J'étais fier de lui durant la période des attentats, jusqu'à la déchéance de la nationalité », confie le cofondateur des jeunes avec Macron.  « J'ai été choqué... Je viens de la gauche, jamais on aurait pensé ça possible venant d'un camarade ».

Photo : Baptiste Denis/Frequence ESJ

Derniers articles

Dernières vidéos