Réforme des retraites : plus de manifestants et de détermination

(Reading time: 3 - 5 minutes)
Grève_réforme_des_retraites_2020-01-09_Couverture.jpg

REPORTAGE / PHOTOS - Ce jeudi 9 novembre marque la quatrième journée de mobilisation depuis le 5 décembre. À Paris, le cortège a réuni plus de 370 000 personnes selon la CGT, 56 000 selon le ministère de l'Intérieur, avec la présence remarquée des avocats.

 

Des actions en marge des manifestations ont eu lieu, dans toute la France et toute la journée, contre la réforme des retraites. À Paris, le SNUipp a revendiqué "plus de 100 écoles fermées" sur la commune. Les 200 participants à l’assemblée générale parisienne des enseignants ont voté en faveur de la reconduction de la grève pour la journée du vendredi 10 janvier. Une autre assemblée générale s’est tenue à la gare de Lyon, où un feu de palettes et de sapins de Noël a été allumé. La 36e AG des cheminots, depuis le début du mouvement, a également décidé à l’unanimité de reconduire la grève. Comme au premier jour du mouvement, le 5 décembre, les grévistes se sont ensuite rendus devant le restaurant Le Train bleu.

Au tribunal de Paris, les avocats de la défense et de la partie civile au procès du Mediator se sont mis en grève à l'ouverture de l'audience. La présidente s'est vue dans l'obligation de lever la séance. "C'est aujourd'hui un jour de grève suivi par tous les barreaux de France. Nous aussi nous avons décidé de nous mettre en grève", a déclaré au tribunal l'avocat et ex-bâtonnier de Paris, Pierre-Olivier Sur. Avec cette réforme, "c'est l'accès au droit qui est menacé, ce qui est inacceptable dans une démocratie comme la nôtre", a-t-il ajouté au Monde. 

Grève réforme des retraites 2020 01 09 1

 

Une manifestation morcelée et quelques heurts

Le cortège a démarré à 14h15 de la Place de la République. Le parcours suit la rue La Fayette, la rue de Châteaudun et la rue Saint-Lazare pour rejoindre la place Saint-Augustin. Plus d'une heure après le départ, beaucoup de manifestants sont bloqués à République par les forces de l’ordre qui morcellent la manifestation, notamment dans le boulevard de Magenta. À chaque fois, des huées se font entendre. Parmi les nombreux slogans, le nom de Cédric Chouviat, mort le 3 janvier après un contrôle routier, est régulièrement entendu.

Lorsque le cortège parisien arrive à Saint-Augustin, certains manifestants cherchent à rebrousser chemin. Mais la manœuvre a été anticipée par les forces de l’ordre, qui empêchent tout demi-tour, comme le 17 décembre. Un échange de projectiles s’engage, et des manifestants cassent ensuite plusieurs vitrines de commerces et des abri-bus. Une boutique MAAF est vidée de son mobilier.

 

Grève réforme des retraites 2020 01 09 2

 

Plusieurs personnalités politiques dans le cortège

Dans le cortège, on observe peu d’urgentistes mais beaucoup d’avocats. La participation des "robes noires" a été remarquée. Certains cabinets, dont les fenêtres donnent sur le cortège, se font applaudir.  En tête du cortège, le leader de la CGT, Philippe Martinez, a dénoncé « l’attitude provocatrice » du gouvernement et a émis « des doutes » sur la volonté de ce dernier de « discuter ».

 

Grève réforme des retraites 2020 01 09 3

 

Plusieurs partis politiques se sont joints aux manifestants. Olivier Faure, avec les députés européens Raphael Glucksmann et Aurore Lalucq, a indiqué être optimiste : "Nous sommes là en soutien du mouvement social et allons proposer avec les autres députés de gauche une contre-réforme avec tous nos points de convergence." "On peut faire progresser le régime actuel sans s’engluer dans des questions techniques de réforme à points", affirme le numéro un du PS. À place de la République, Yannick Jadot, eurodéputé écologiste, estime aussi que "le gouvernement aurait tort de jouer la carte du pourrissement car la démocratie sociale est en burn out et ce n’est pas un bon signe." "La politique de Macron est en décalage complet avec l’état de notre pays." Le pourrissement semble être prévu par les grévistes : les caisses de grève sont nombreuses dans le cortège. Les cagnottes pour soutenir financièrement mais aussi moralement les grévistes se sont multipliées depuis le début du mouvement. La CGT indique avoir plus de 2 millions d’euros, dont une partie a déjà été distribuée. D’autres caisses sont plus ciblées, comme celle pour la ligne B du RER.

 

Grève réforme des retraites 2020 01 09 4

 

Beaucoup de manifestants et deux journalistes parmi les interpellés

La CGT annonce 370 000 manifestants à Paris, pour cette quatrième mobilisation professionnelle depuis le début du mouvement. Lors de la précédente mobilisation, le 17 décembre, la CGT avait comptabilisé 350 000 manifestants et le ministère de l'intérieur 76 000. Le 5 décembre, ils étaient 250 000 dans la capitale selon la CGT, 65 000 pour le ministère de l'intérieur. 

 

Grève réforme des retraites 2020 01 09 5

 

La préfecture de Paris fait état de 24 interpellations à 18h00. Un mortier artisanal a été saisi. Parmi les interpellés, deux journalistes : Rémy Buisine, reporter pour le média en ligne Brut et un journaliste de l'agence vidéo LinePress. Les deux journalistes ont été conduits au commissariat et devraient être relâchés sans garde à vue, pour port de masque à gaz ce qui, selon une source policière, est assimilable à un port d’arme. À 16h30, Rémy Buisine a indiqué avoir été relâché après 2h30 au commissariat du 11e.  Une source policière indique à BFMTV que 16 policiers ont été blessés à Paris, lors de heurts aux abords de la place Saint-Augustin.

 

Photos : Valentin Faivre / Fréquence ESJ 

 

Derniers articles