Attentat du 13 novembre : L’aventure d’un rescapé

(Reading time: 2 - 3 minutes)
Rescapé_Bataclan_-_wheeled_world.jpg

TEMOIGNAGE - Quatre ans après les attentats de Paris en 2015, Pierre Cabon, rescapé, a réussi à reprendre le pas sur sa vie. Il a créé avec sa femme l’association Wheeled World qui invite au voyage les personnes handicapées.

 

Une cérémonie de commémoration en l’honneur des victimes des attentats de Paris avait lieu, mercredi 13 novembre, devant le Bataclan. Pierre Cabon, un des rescapés de cette tuerie, n’était pas présent et pour une bonne raison. Il est en ce moment en train de faire le tour du monde, sa façon à lui de surpasser son handicap. 

Le 13 novembre 2015, Pierre Cabon reçoit une balle dans le bras. Elle se loge dans sa moelle épinière et il perd l’usage de ses jambes. Il passe ensuite huit mois en centre de rééducation, une épreuve qu’il a eu du mal à surmonter. Heureusement pour lui, il a pu compter sur le soutien de sa femme Myriam : « Il y a forcément eu des coups de mou au début à l’hôpital. Avec Myriam, on se dit qu’on va aller de l’avant, on va repartir, on va voir ce que ça peut devenir ».  Les huit mois au centre des invalides ont permis à Pierre de retrouver ses automatismes de déplacement et de simples gestes nécessaires au quotidien afin d’être autonome. Huit mois qui lui auront aussi permis « d’attendre d’avoir un appartement totalement accessible ».

«Oublier la peur de se lancer »

Aujourd’hui, après le choc et son handicap nouveau, Pierre Cabon n'a qu'une obsession : croquer la vie à pleine dents et « oublier la peur de se lancer ». Un mantra qui lui donne la force et la motivation nécessaire pour dépasser tout handicap ou traumatisme. Il multiplie donc les sorties, les rencontres et ne se prive de rien. Il réussit même grâce à ces nouvelles rencontres à se remettre au sport. Avec sa compagne Myriam, ils se lancent alors un objectif : faire le tour du monde. Un tour du monde un peu particulier, sur un tandem adapté à la paraplégie de Pierre : l’une pédale et l’autre "maindale" ! 

Le 3 septembre 2019, ils se sont donc envolés pour le Pérou et son célèbre Machu Picchu. A bord de son fauteuil sur-mesure, Pierre ne compte pas s’arrêter là et compte s’attaquer notamment au Kilimandjaro et à la grande muraille de chine. Son but ? « On s’est dit qu’on allait faire en sorte de le montrer à la fois aux valides, pour ouvrir ce point de vue là à eux, mais aussi aux personnes handicapées pour qu’elles puissent se rendre compte que ce n’est pas une situation de handicap qui empêche d’aller à l’étranger et de profiter ». Pour ça, leur voyage sera retranscrit sur le site de leur association Wheeled World. 

 

Photo : Wheeled World

Derniers articles