• Slide FESJ 2015
  • 20h, l'invité
  • L'hebdo sports

JO 2024 à Paris : A quoi s’attendre ?

PATRICK KOVARIK/AFP

SPORT - Le 13 septembre 2017, Paris a décroché l’organisation des Jeux Olympiques 2024, tandis que sa ville rivale, Los Angeles, s’est arrogé les JO quatre ans plus tard. L’occasion pour les comités organisateurs de se consacrer pleinement à l’élaboration du programme.

 

«Ça y est, on les a, c'est incroyable », lâche Tony Estanguet, triple champion olympique de canoë et futur président du Comité d'organisation. Après 1900 et 1924, la capitale française décroche officiellement, un siècle plus tard, l’organisation des Jeux Olympiques 2024. A cette annonce le 13 septembre, les sentiments de joie et de soulagement se font sentir, d’autant plus après les nombreux échecs cumulés pour les Jeux de 1992, 2008 et 2012. Il faudra alors encore patienter sept années avant d’accueillir cet événement tant attendu qui fera de Paris une fête du 2 au 18 août et du 4 au 15 septembre pour les Jeux paralympiques.
En plus de Paris, la Seine-Saint-Denis sera également au cœur des Jeux comme l’a annoncé le président du conseil départemental Stéphane Roussel : «Ça va faire du bien à ce département jeune et populaire. Le monde va venir chez nous dans sept ans, ce sera un grand moment de fête populaire, un département comme le nôtre en a tellement besoin !»

« Autoriser d’autres sports »

Les plus célèbres monuments parisiens seront élus domiciles pour accueillir les multiples disciplines de la compétition. La Tour Eiffel accueillera le marathon et le triathlon, l’épreuve de cyclisme aura lieu aux Champs Elysées, l’équitation au Château de Versailles, le tir à l’arc aux Invalides ou encore l’escrime au Grand Palais. Si le projet est estimé à 6,6 milliards d’euros, les chiffre reste inférieur aux dernières éditions grâce à l’existence de nombreuses infrastructures.

Depuis 2014, le CIO a décidé de laisser un plus libre choix aux villes hôtes pour déterminer les sports en compétition. 28 disciplines étaient déjà présents à Rio, et il sera possible d’en autoriser d’autres à partir de 2020, à condition que le nombre d’athlètes ne dépasse pas 10 500. L’escalade, le karaté, le skateboard, le surf, le baseball, le rugby à 7 et le golf ont notamment fait leur apparition au programme des JO de Tokyo. La question de l'Esport a, pour sa part, était posée.

Le président du comité national olympique, Denis Masseglia, a indiqué que les arbitrages ne seront cependant rendus que dans quatre ans : « Nous aurons jusqu'en 2021 pour décider quels seront les sports additionnels. Il y a des sports de tradition française qui frappent à la porte comme le billard et la pétanque mais aussi le squash, recalé pour les JO de Tokyo 2020, et le ski nautique. Mais avant de statuer sur quoi que ce soit, il faudra attendre les Jeux de Tokyo. »

Derniers articles

Dernières vidéos