• Accueil
  • Info
  • Société
  • Jérôme Kerviel : « La Société Générale est multirécidiviste »

Manif pour tous : « Aujourd'hui, vous choisissez votre enfant dans un catalogue »

Ludovine_de_la_Rochere_Photo_FESJ.jpg

REPORTAGE – À quelques mois de l’élection présidentielle, la « manif pour tous » a de nouveau battu le pavé à Paris. Les participants ont protesté contre la GPA (Gestation pour autrui) mais aussi contre l’ancienne ministre Christiane Taubira de la place Dauphine au Trocadéro.

Il est 12h30 sur la place Dauphine, les manifestants arrivent peu à peu après avoir passé la (modeste) fouille. Des drapeaux et des affiches sont distribués en masse aux gens venus en groupe des quatre coins de la France. C’est notamment le cas de Pierre et Anne-Bénédicte, qui ont « pris la voiture à 2h du matin » à Grenoble pour être surs d’arriver à temps dans la capitale. « C’est la quatrième fois que je viens ici » dit Pierre avec beaucoup d’entrain. Mais pourquoi venir de si loin pour protester ? « Je viens pour défendre le droit de l’enfant contre le droit à l’enfant » dit Anne-Bénédicte en faisant allusion à la GPA. « L’enfant n’est pas un animal domestique, il est créé par un homme et une femme. » La loi Taubira étant déjà votée mais n’autorisant pas encore la GPA, les adeptes de la « Manif pour tous » espèrent encore pouvoir ouvrir une brèche et faire plier le gouvernement. « Les gens réalisent-ils que des femmes sont esclaves de la GPA ? » s’interroge la mère de quatre enfants, « elles sont exploitées dans des fermes où elles sont allongées pendant sept mois jusqu’au moment où elles pondront un enfant pour une autre famille ». Elle va même plus loin en parlant d’eugénisme : « Aujourd’hui, vous avez des catalogues où vous choisissez le QI de votre enfant, la couleur de sa peau et encore je ne parle pas du transgénisme… ». En France, la GPA n’est pas encore autorisée mais environ 2000 enfants par an en sont issus.

Manif pour tous Phot FESJ

Les manifestants ont trouvé des slogans... atypiques

« Aujourd’hui, la ‘manif pour tous’ entre en campagne »

Arrivée vers 11h45, Ludovine de la Rochère, leader du mouvement, a rappelé sa volonté de lutter contre les décisions gouvernementales. « Aujourd'hui, nous entrons en campagne ! » lance -t- elle, « dès le début des débats sur cette loi, il y avait la PMA (procréation médicalement assistée) sans père et la pratique des mères porteuses. » Malgré un engouement en baisse, elle rappelle que son mouvement ne « cessera pas » de se battre contre la PMA et la GPA malgré un nombre de manifestants largement inférieur à ceux d’il y a trois ans.

Manif pour tous 2 Photo FESJ

De nombreux parents ont fait participer leurs enfants à la manifestation

Albéric Dumont, coordinateur général de la manifestation, se félicite des « anciens chiffres » de rassemblement de la manifestation et rappelle qu’en « raison du contexte, le dispositif a du être adapté ». Même avec ce dispositif, au départ du cortège, plus de la moitié de la place Dauphine était vide. Une motivation usée qui tente de reprendre de la voix en scandant des slogans hostiles au gouvernement, notamment à l'encontre de François Hollande et Najat Vallaud Belkacem. Au départ du cortège, nous pouvions entendre les quelques milliers de personnes crier « Une femme, un homme, le premier des droits de l’Homme » sans toutefois préciser… Libres et égaux en droits. 

Photos : Baptiste Denis/Fréquence ESJ

Derniers articles

Dernières vidéos