• Slide FESJ 2015
  • 20h, l'invité
  • L'hebdo sports

L'Iphone 7 déchaîne (déjà) les passions

Apple_Store_Photo_FESJ.jpg

REPORTAGE - C'était aujourd'hui la sortie du nouveau modèle de la gamme Apple. L'occasion pour les fans confirmés de la marque à la pomme de se mettre à la page.

9h, devant l'Apple Store d'Opéra, dans le Ier arrondissement de Paris. Ils étaient une cinquantaine devant le magasin, à attendre l'ouverture, trente minutes plus tard. Sur le trottoir, pas de tente ou de sacs de couchage, les acheteurs étaient arrivés le matin même. "C'est fini le temps où il fallait coucher devant pour être le premier" raconte Dimitri, 29 ans, habitué des produits Apple. "Je suis arrivé à 8h, c'est largement suffisant" Signe d'une baisse de popularité des smartphones à la pomme ? "Ce sont encore les leaders dans le domaine. Mais aujourd'hui il y a plus de magasins, et nous sommes en semaine, les gens travaillent."

A coté de lui et de la majorité d'hommes venus se procurer leur nouveau téléphone, Marie, 32 ans, attend patiemment : "J'ai pas mal hésité avant de venir, et puis finalement je me suis dit « pourquoi pas ? » alors je suis venue" raconte-elle. Quant au téléphone d'une autre marque qu'elle tient dans les mains, son sort paraît scellé : "Je vais le donner à une amie, ou le garder au cas où" avoue-t-elle. 

Apple Store 2 Photo FESJ

De l'acheteur compulsif au simple spectateur

 

Parmi les plus motivés, Christophe, 35 ans : "J'achète les produits Apple depuis le début. Je devais  être là ce matin..." La barrière financière n'en est pas une pour lui, cadre en entreprise : "C'est cher, mais c'est de la qualité. Il n'y pas que les innovations qui sont importantes pour les nouveaux modèles. S'ils le sortent, c'est qu'ils pensent que le téléphone est meilleur que l'ancien, je leur fais confiance." Ce cadre a quand même pris plus d'avance que les autres, et se tient près, juste devant la porte. "Je suis là depuis 6h30. Je me suis levé tôt pour être le premier, avant d'aller au travail."

Plus loin derrière, à coté d'un stand de café offert par une célèbre marque américaine, Ismaël se moque gentiment de toute cette histoire : "Je suis juste passé par là avant d'aller travailler. Je voulais voir un peu tout ce joyeux bordel. Ca me fait doucement rire, qu'on puisse mettre autant d'argent dans un téléphone." Comme quoi plus le temps avance, plus les avis divergent sur la marque à la pomme. Qui peut encore compter sur ses fans les plus fidèles. 9H30, le magasin ouvre ses portes. Les acheteurs s'avancent,  prêts à mettre la main sur leur saint Graal. Un employé explique les règles à suivre pour que la vente se passe bien, et fait, dans le calme, rentrer les clients un par un. Ces derniers ressortent, leur nouveau jouet à la main, avec un grand sourire, prêt à attaquer leur journée. "Je suis content, avoue Dimitri. C'est une bonne manière de commencer ma journée. Je vais le tester en arrivant au bureau." En espérant que dans quelques jours, il ne se plaigne pas d'un quelconque problème rencontré avec son nouveau compagnon.

Photos : Antoine l'Hermitte/Fréquence ESJ

Derniers articles

Dernières vidéos