• Accueil
  • Info
  • Société
  • Conséquence du débat sur le mariage pour tous: l’homophobie explose

Jérôme Kerviel : « La Société Générale est multirécidiviste »

Jérôme Kerviel au micro de Fréquence ESJ

20H L'INVITÉ - Ancien trader de la Société Générale, Jérôme Kerviel était l’invité de Fréquence ESJ samedi 28 mai. L’occasion de revenir sur son procès, qui reprendra entre le 15 et le 17 juin prochain mais aussi sur le contexte politique et économique d’aujourd’hui.

 

Depuis le retrait de son bracelet électronique il y a un an, beaucoup de choses ont changé dans la vie de Jérôme Kerviel. De nouveaux témoins se sont manifestés et le dossier de ce qu’on appelle l’Affaire Kerviel avance. Son procès passera en appel entre le 15 et le 17 juin prochains à Versailles. L’ancien trader a pu lancer de nouveaux fronts judiciaires. Cela fait huit ans maintenant qu’il est accusé d’une perte de 4,9 milliards d’euros pour la Société Générale. Pourtant, aujourd’hui encore, il n’y a aucune preuve de cette soi-disant réalité. Il explique d’ailleurs ne pas vraiment réussir à dépasser cette histoire : « On se lève le matin, on pense à ça et on se couche le soir, on pense à ça. Mais ça dure depuis 8 ans alors on commence à s’y faire. » Depuis 2008 donc, il refuse ces infractions qui lui sont imputées. Il a vécu tout cela comme « une profonde injustice. » C’est pour cela qu’il continue à se battre contre la Société Générale. Entre temps, « il y a eu des moments de haut, de bas, des moments de reprise de confiance et des moments de perte de confiance. Entre les deux, il y a eu la prison. On essaie de garder la tête hors de l’eau. »

La Société Générale impliquée dans les Panama Papers

Début avril dernier, on apprenait dans la presse des informations sur plus de 214 000 sociétés offshores ainsi que les noms des actionnaires de celles-ci. Parmi eux, la Société Générale. Jérôme Kerviel avait alors déclaré que la banque était une multirécidiviste. Ce samedi 28 mai 2016, il affirme : « Je réitère à votre antenne ce propos : la Société Générale est multirécidiviste. » Il va même encore plus loin. La banque aurait porté plainte contre lui pour ces propos. Justement, il insiste : « Je n’ai toujours rien reçu donc j’attends impatiemment, désespérément, de recevoir cette plainte parce que j’ai beaucoup de choses à dire au juge qui me convoquera. » Une forme de provocation ? Pas du tout. « J’ai juste été factuel en fait. Si on regarde la liste des condamnations de la Société Générale depuis plusieurs années, elle est longue comme le bras donc elle est effectivement multirécidiviste d’infractions. »

Quel sera le verdict ?

Son procès en appel arrive à grands pas mais Jérôme Kerviel doute de son issue. Selon lui, la Société Générale connaît une « forme de protection de l’Etat. » Mais pas que, elle serait également protégée par la justice elle-même. Récemment, il a eu l’enregistrement (qu’il pourrait qualifier de « clandestin ») d’une magistrate du parquet qui a été en charge du dossier. Dans le cadre de son procès, elle a signé des actes qui accusaient l’ancien trader d’être coupable. Seulement, quand elle parle librement, elle avoue avoir subi des pressions. Aujourd’hui, le sentiment de cette magistrate, c’est que la banque savait. C’est pour cela que Jérôme Kerviel avoue que la justice le « dégoûte ». « Ce que j’ai appris en entendant cet enregistrement, c’est que la justice donne la nausée et envie de vomir. » Et cette magistrate n’est pas la seule, puisqu’une commandante de police a également été voir un juge d’instruction pour lui avouer avoir été manipulée par la banque. 

Peut-on voir là la fin de cette affaire qui défraye la chronique judiciaire depuis 8 ans ? Rien n’est moins sûr. « J’adorerais pouvoir vous dire que c’est la fin de cette affaire. Mais je ne le sais pas. On verra bien. C’est un combat de longue haleine et on est près à le prendre à bras le corps. » Mais cet ancien employé de la Société Générale se nuance en expliquant qu’il y a une pression dans tous les cas, même si elle est inconsciente. Quand un juge rend un verdict, il a toujours en tête que la Société Générale est une grande entreprise française. En tout cas, si une chose est sûre, c’est qu’aujourd’hui, Jérôme Kerviel profite complètement de la vie et de l’instant présent. « Une des choses que cette histoire m’aura apprise, c’est de profiter de chaque instant. »

Photo : Fréquence ESJ

 


20h, l'invité - 28-05-16 - Jérôme Kerviel par FrequenceESJ

Derniers articles

Dernières vidéos