• Slide FESJ 2015

François Asselineau : « On n’a pas affaire à un Grand Débat mais à un médiocre show »

c_1100_500_16777215_00_images_articles_françois_asselineau_-_sia_2019_-_photo_benjamin_poulin.jpg

INTERVIEW/VIDEO - L’ancien candidat à l’élection présidentielle François Asselineau était l’invité d’À travers champs, Samedi 2 Mars, lors du Salon Internationale de l’Agriculture 2019. Au cours de l’émission le président de l’Union Populaire Républicaine (UPR) est revenu sur le mouvement des gilets jaunes, le Grand Débat National et sur la Politique Agricole Commune (PAC).

 

Alors que le jour même se déroule l’acte 16 du mouvement des gilets jaunes, François Asselineau balaye toute idée « d’affaiblissement » de la mobilisation. Il « ne croit absolument pas les chiffres de Castaner » [Ministre de l’Intérieur] car « ils ne sont pas corroborés par les manifestants ». Selon lui le « possible essoufflement » du mouvement serait du au fait qu’« on entend peu les gilets jaunes » ou alors quand on parle d’eux c’est « fait de manière dépréciative ». D’après François Asselineau les gilets jaunes sont décrits à tort comme « violents, racistes, antisémites ou xénophobes ». Pour le président de l’UPR le « dénigrement » du mouvement de contestation est la faute des « grands médias comme TF1 ou BFMTV » puisque le Président de la République Emmanuel Macron occupe dessus « 98% du temps de parole ». Dans son propos, l’ancien candidat à l’élection présidentielle remet surtout en cause la communication du gouvernement autour du Grand Débat national censé apaiser la colère des gilets jaunes. Pour lui, « On n’a pas affaire à un Grand Débat mais à un médiocre show », qu’il qualifie sans-gêne de « foutage de gueule ».

« Aujourd’hui le président de la République fait campagne avec l’argent de l’État ! »

François Asselineau va même plus loin et martèle que les lois françaises en matière de pluralité d’opinion et d’expression démocratique « sont bafouées par cet individu qui occupe l’Élysée [Emmanuel Macron] à la suite d’une élection totalement faussée ». Selon le fondateur de l’UPR, le Grand débat serait en réalité « une campagne électorale menée par le président avec l’argent de l’État français ». Un véritable problème de son point de vue, à l’heure où les gilets jaunes ne dénoncent pas seulement une baisse du pouvoir d’achat mais aussi « un manque de démocratie ». Cependant François Asselineau affirme que le mouvement « est fait pour durer » car Emmanuel Macron n’apporte « aucune réponse de fond aux problèmes qui sont posés ». Cette inertie s’explique, selon lui, par le fait que le président de la République « est bloqué entre les directives économiques que prescrit l’Union Européenne et les revendications du peuple français ».

« Si on sort de l’euro et qu’on revient au franc, alors les exportations vont grimper en flèche »

Pour François Asselineau cette situation de blocage entre les décisions de l’Union Européenne et la réponse aux enjeux nationaux est une cause de la mise à mal de l’agriculture française : « tout ce qui est bon dans notre agriculture vient de France et ce qui est mauvais vient d’Europe ». Au moment où la Commission Européenne revoit le budget de la Politique Agricole Commune, qui aide financièrement les producteurs européens, le président de l’UPR s’oppose « à la réduction de 43 milliards d’euros de ce budget, prévue par Bruxelles ». Grand partisan d’une sortie de l’Union Européenne, François Asselineau ne rejette pour autant pas l’ensemble de cette réforme de la PAC, notamment la partie qui concerne la nationalisation des politiques agricoles. Cela permettrait aux États membres de l’Union européenne de « gérer eux-mêmes » les aides apportées à leurs agriculteurs. En revanche François Asselineau y voit une limite : la monnaie européenne. Pour lui « l’euro entrave la compétitivité des producteurs français », la seule solution à ses yeux est « un retour au franc » qui permettrait de rendre nos produits plus attractifs pour « faire grimper les exportations agricoles ».

REGARDEZ L'ÉMISSION EN VIDÉO

 

 

Derniers articles

Sur le même sujet

Dernières vidéos