Benjamin Cauchy : « Je ne pense pas qu’un acte V soit utile »

(Reading time: 2 - 3 minutes)
c_1100_500_16777215_00_images_articles_000_1bg031-3988759-2.jpg

INTERVIEW - Benjamin Cauchy, porte-parole du mouvement des « gilets jaunes libres » était l’un des invités de « 20h, l’invité », mardi dernier. Il est revenu sur les mesures qu’Emmanuel Macron a annoncées lundi dernier, et sur l’avenir du mouvement à l’approche de l’acte V, demain.

 

Augmentation du SMIC de 100€ net/mois, défiscalisation des heures supplémentaires, annulation de la hausse de la CSG pour les retraités gagnants moins de 2000€/ mois… le président de la République Emmanuel Macron a fait plusieurs annonces lundi dernier. Un premier pas pour Benjamin Cauchy, qu’il juge néanmoins insuffisant : « nous ne sommes pas satisfaits. Ce ne sont que des demi-mesures, ce ne sont que des ajustements budgétaires mais ça ne change absolument pas le cadre politique que nous attendons. (…) La suppression de la hausse de la CSG, cest le coté positif de cette avancée sociale, le coté négatif cest quil ne revient absolument pas sur la désindexation des retraites qui est absolument nécessaire. » Face à ce début de négociation, le représentant préfère ne pas appeler à la manifestation de demain : « je suis pour l’instant, pour la continuité du dialogue social et de la négociation. On verra vendredi soir ce qu’il en est. (…) À ce stade, je ne pense pas qu’il soit utile d’avoir un acte V. Je pense que le président de la République a fait un pas vers nous (…) Maintenant, nous devons négocier et aller de l’avant dans le dialogue social. »

« Je suis un citoyen libre et engagé qui défend des positions que des centaines de milliers de Français défendent »

Alors que de nombreux présidents de partis politiques appellent à la mobilisation, Benjamin Cauchy se tient éloigné de ces derniers, et particulièrement de Nicolas Dupont-Aignan, président du mouvement Debout la France. Un mouvement auquel le jeune cadre est soupçonné d’appartenir : « J’ai de la sympathie pour Nicolas Dupont-Aignan, parce que pour linstant, cest le seul qui a une constante et quand vous regardez un petit peu les programmes politiques (…) par rapport aux revendications des gilets jaunes, cest celui qui est le plus cohérent. Maintenant, je ne suis absolument pas carté ou quoi que ce soit. Jai mes convictions politiques, je suis gaulliste, mais pour autant, le mouvement des gilets jaunes nest pas le moment de Nicolas Dupont-Aignan » explique-t-il, avant d’ajouter : « Je ne suis pas l’émissaire de Nicolas Dupont-Aignan. Je suis un citoyen libre et engagé qui défend des positions que des centaines de milliers de Français défendent. »

Photo : DR

 

 

Derniers articles