• Slide FESJ 2015

Ian Boucard : « Christophe Castaner est devenu ministre de l’intérieur car il n’y avait personne d’autre »

c_1100_500_16777215_00_images_articles_Ian_Boucard_-_20h_linvité.jpg

INTERVIEW/VIDEO - Le député Les Républicains de la première circonscription du Territoire de Belfort Ian Boucard était l'invité politique de « 20h, l'invité » mardi 16 octobre. L’occasion de revenir sur les sujets qui ont fait l’actualité de la semaine et d’aborder les futures élections européennes.

 

Après deux semaines d’attente, le remaniement a été annoncé mardi 16 octobre, dans la matinée. Malgré de nouveaux visages, le député Les Républicains souligne l’absence de « poids lourds » dans ce nouveau gouvernement : « Il manque des poids lourds et des personnes de notoriété suffisante pour porter l’action du gouvernement. » Pour Ian Boucard, Christophe Castaner, nouveau ministre de l’Intérieur et ancien porte-parole du gouvernement, n’était pas le meilleur choix pour ce poste : « Il me semble que Frédéric Péchenard - ancien patron de la Police nationale - est quelqu’un qui a plus de compétences que Christophe Castaner pour être ministre de l’Intérieur » précise-t-il, avant d’ajouter : « Christophe Castaner est devenu ministre de l’Intérieur car il ny avait personne dautre à mettre à la place. »

Ian Boucard : « Je pense que Laurent Wauquiez serait un très bon candidat aux élections européennes »

En parallèle du remaniement, le projet de loi « pour une école de la confiance » était présenté au conseil supérieur de l’éducation lundi 15 octobre. Il vise notamment à rendre obligatoire la scolarité dès trois ans, contre six actuellement. Une obligation qui n’aura aucun impact sur le niveau des élèves selon le député de la première circonscription du territoire de Belfort : « L’école dès trois ans, c’est surtout un plan de communication. Il y a aujourd’hui une réforme profonde de notre système éducatif qui doit être apportée et ce n’est pas ce qui est proposé par le ministre de l’Éducation, Jean Michel Blanquer. »

Enfin, à l’approche des élections européennes qui ont lieu en mai 2019, la tâche sera difficile pour le parti des Républicains annonce le député : « C’est une élection qui va être compliquée, parce que les européennes ne nous sont pas très favorables. » Mais face à La République En Marche et les partis euro-septiques, comme La France Insoumise ou le Rassemblement National, Laurent Wauquiez, président des Républicains, semble être l’homme de la situation pour Ian Boucard : « Je pense que Laurent Wauquiez serait un très bon candidat. »

Photo : Lucas Pierre / Fréquence ESJ

 

Regardez l'émission en vidéo

 

Derniers articles

Sur le même sujet

Dernières vidéos