• Slide FESJ 2015
  • L'hebdo sports

Maxime Thiébaut : « Les mégrétistes ont pris le dessus (au Front National) »

DSC_8564-2.jpg

#20H, L'INVITÉ - Fréquence ESJ recevait cette semaine Maxime Thiébaut, cofondateur des Patriotes. Le vice-président du nouveau parti de Florian Philippot s’est exprimé sur l’actualité politique de la semaine et l’avenir du mouvement. 

La vitesse autorisée sur les routes secondaires passe de 90 km/h à 80. Une mesure qui « n’est pas du tout nécessaire » selon Maxime Thiébaut. « La route, par définition, s’apprécie en fonction de la route que l’on prend. Une route de montagne, ce n’est pas la même route qu’une route de campagne. » L’ancien frontiste serait en faveur du « cas par cas » sur les routes nationales et départementales.   

« Les humains n’ont plus de places au cœur de l’entreprise »

Les premiers jours de janvier ont été marqués par la volonté d’utiliser l’une des mesures des ordonnances Macron : les ruptures conventionnelles collectives. PSA et Pimkie sont les deux premières entreprises à vouloir les utiliser. Même si aujourd’hui, Pimkie a décidé de revenir en arrière. « On est dans la politique Macron qui déshumanise le travail humain. Les humains deviennent des chiffres dans un tableau Excel. Les humains n’ont plus de places au cœur de l’entreprise. »

PSA souhaite supprimer 2200 postes alors que dans un autre temps, elle souhaite proposer de nouveaux CDI et contrats en alternance. Selon le vice-président, « le but c’est de faire des économies. C’est totalement aberrant ». « Ils se servent d’un plan social pour changer de stratégie. » « Depuis 30 ans, on a des hommes politiques qui pensent plus à se faire réélire qu’à gérer le pays. On le paye cher. »

 « (Le Front National) fantasme un peu la France »

Interviewé sur son passage éclair d’un peu plus de quatre mois au Front National, Maxime Thiébaut ne regrette rien. « J’ai suivi mes convictions. » « J’ai très vite été déçu, car j’ai vu que les mégrétistes, la vieille ligne du front national que je déteste, car elle n’est pour moi pas républicaine du tout, avait pris le dessus. (…) Dans le cadre des négociations internes, le FN ne représentait plus les idées qu’il défendait lors de la présidentielle. »

Le 18 février prochain, les Patriotes organiseront leur premier Congrès. « On va valider la présidence et ce sera Florian Philippot. » Actuellement, Maxime Thiébaut travaille sur la rédaction des statuts du nouveau parti. « Notre idée, on part de la base des initiatives locales. Le travail réalisé sur le terrain construit notre travail. » 

Ce qui différencie le Front National et les Patriotes selon Maxime Thiébaut ? « Nous, on défend la souveraineté nationale et on porte un projet vers l’avenir. » « (Le FN) fantasme un peu la France ». Il regrette que certains élus Front National perdent du temps sur des sujets. Par exemple, la polémique autour des repas de substitution supprimés par le maire de Beaucaire. « Le principe de neutralité, c’est un principe de bon sens. » « Ça, ce sont des élus en manque de notoriété. C’est de la vieille politique politicienne à papa qui divise les Français. »

PODCAST

Photo Lucas Pierre / Fréquence ESJ

Derniers articles

Dernières vidéos