• Slide FESJ 2015
  • 20h, l'invité
  • L'hebdo sports

Louis de Gouyon Matignon : « Emmanuel Macron n’a pas de charisme, c’est quelqu’un qui sort de nulle part »

louis-de-gouyon-matignon-photo-DR.png

INTERVIEW - Fréquence ESJ recevait mardi 3 mai dans 20h l’invité Louis de Gouyon Matignon. Il a une vision très critique de la politique dans son ensemble et fustige Emmanuel Macron et ce qu’il représente. Florilège.

 Louis de Gouyon Matignon est un jeune haut en couleur. Du haut de ses 24 ans, il compte à sa « biographie », comme il aime l’appeler, de nombreuses activités. Cinq livres publiés, assistant parlementaire, directeur de campagne d’un député de Côte d’Ivoire, chef de parti politique … Il n’en reste pas moins très critique sur la classe politique française.

Interrogé sur la formule employée par le Président de la République « les choses vont mieux », Louis de Gouyon Matignon explique ne plus espérer de solutions de la part des politiques. « Personne n’a de grande vision, donc non, les choses ne vont pas mieux, au contraire je trouve que les choses se dégradent ».

Emmanuel Macron lui déplaît particulièrement. Louis de Gouyon Matignon le considère comme un stéréotype du politique français (Sciences Po, ENA). « Il fait marrer tout le monde parce qu’il est beau gosse […] il surfe sur les attentes des Français », analyse t-il et n’hésite pas à critiquer vivement le ministre de l’Economie: « Emmanuel Macron n’a pas de charisme, c’est quelqu’un qui sort de nulle part ». Pour Louis de Gouyon Matignon, une probable candidature d’Emmanuel Macron à la présidentielle de 2017 n’est pas une bonne idée. Il ne considère pas le ministre comme la « personne adéquate pour mener un pays comme la France ». Louis de Gouyon Matignon estime que le mouvement « En Marche » ne signifie pas le renouveau de la politique et déclare être déçu lorsqu’il entend « Emmanuel Macron qui n’a aucune vision politique, aucune identité politique ». Il n’hésite pas à le comparer avec Alain Juppé, en plus jeune.

Ses espoirs, il les place plutôt dans le mouvement citoyen « Nuit debout ». Difficile pourtant, de porter un regard aussi critique sur le monde politique en n'ayant voté qu’une fois, et de quelle manière ? « La dernière fois que j’ai voté, c’était pour moi, la première fois que j’ai voté c’était pour moi ».

Celui qui ne se considère contre personne perçoit les choses d’une autre façon. Il ne trouve pas utile d’être contre le FN mais appelle plutôt à proposer une alternative à défaut de se retrouver dans le paysage politique français. Il prévoit de retenter son aventure politique avec son mouvement : Parti européen aux législatives de 2017. Européen convaincu, il rêve d’une Europe fédérale avec un gouvernement et un Président élu au suffrage universel.

Derniers articles

Dernières vidéos