Martine Billard (Parti de Gauche) : « la question sur le climat ne sera pas réglée avec la COP21 »

martine-billard-2015-photo-fesj-mathilde-moreau.png

INTERVIEW - Invitée politique de Fréquence ESJ au coeur de la COY11 (Conference Of Youth, la conférence des jeunes pour le climat) vendredi 27 novembre, Martine Billard, secrétaire nationale du Parti de Gauche à l’écologie, est revenue sur les attentats qui ont touché la France le 13 novembre dernier. Mais également sur la COP21 et les enjeux des élections régionales.

« On est dans un détournement de l’état d’urgence »

Martine Billard s’est déclarée contre son utilisation et affirme même que « certaines lois françaises actuelles permettent d’agir sans l’état d’urgence ». En plus de l’hommage rendu aux victimes des attentats, ce vendredi matin aux Invalides, François Hollande a invité le peuple français à accrocher le drapeau national à ses fenêtres. Une initiative que des milliers de français ont accueillie avec ferveur. Mais pour la secrétaire nationale du Parti de Gauche, ce n’est pas une nécessité : « je n’ai pas de drapeau français chez moi. Je l’ai dans le coeur, ça suffit ». La femme politique réplique aussi que « la France est un des rares pays à avoir une relation bizarre avec son drapeau ».

« Nous ne pensons pas que la question du climat sera réglée avec la COP21 »

A deux jours de l’ouverture de la COP 21 et après les attaques terroristes, certains français redoutent la capacité des services de sécurité à couvrir un tel événement. Mais Martine Billard soutient le maintien de cette conférence : « si on n'ose plus bouger, c’est Daesh qui gagne ». C’est dans le même esprit qu’une chaîne humaine aura lieu dimanche 29 novembre, elle passera notamment devant le Bataclan. Les participants pourront tenir la main de certains élus du Parti de Gauche dont Martine Billard pour sensibiliser au réchauffement climatique. Le Gouvernement compte sur la présence en France des 147 chefs d’Etats pour arriver à un accord et à trouver de véritables solutions pour préserver la planète. Martine Billard n’est pas convaincue par cette grande réunion et préfère s’appuyer plus sur la capacité des «  citoyens qui doivent s’approprier le sujet ».

« Notre défi est de montrer qu’il y a une alternative possible avec le Front de Gauche »

La campagne des régionales a été fortement marquée par les attentats du 13 novembre, suspendue pendant quelques jours, les français n’ayant pas à coeur de parler politique. Mais, après le deuil national, Martine Billard entend « remettre du débat ». La secrétaire nationale du Parti de Gauche dénonce d’ailleurs leur absence dans les grands médias français qui « aura une conséquence dans les résultats des régionales ». Martine Billard affirme que son parti est « contre le fait que le FN dirige des régions ». Mais, même en cas de présence du parti d’extrême droite au deuxième tour des régionales, le Parti de Gauche ne fera « jamais alliance avec les Républicains ». Le premier tour aura lieu le 6 décembre prochain, mais la présidentielle de 2017 est déjà au programme pour de nombreux politiques. Martine Billard en profite pour se détacher du parti dirigé par Jean-Christophe Cambadélis, puisqu’elle l’affirme : « il n’y aura pas d’alliance avec le Parti socialiste au premier tour de la présidentielle ».

Photo Fréquence ESJ/Mathilde MOREAU

Derniers articles

Dernières vidéos