• Slide FESJ 2015
  • 20h, l'invité
  • L'hebdo sports

David-Xavier Weiss (UMP) : « Je ne crois pas que Nicolas Sarkozy ait changé »

c_1100_500_16777215_00_images_articles_david-xavier-weiss-2015-FESJ.jpg

#20H, L'INVITE/VIDEO -  Invité de Fréquence ESJ mardi 19 mai, David-Xavier Weiss est revenu sur la gestion de l’UMP par Nicolas Sarkozy et les nouvelles échéances à venir pour la droite. Le conseiller national de l'UMP et maire adjoint de Levallois-Perret n’a pas hésité à critiquer son parti sur certains sujets comme le mariage pour tous ou le nouveau nom "les Républicains", et a remis en cause la capacité de Nicolas Sarkozy à rassembler.      

« On ne change pas une marque qui gagne » a vivement réagi David-Xavier Weiss, conseiller national de l'UMP, sur le changement de nom de son parti. Pour lui, le remplacer par « les Républicains », après des victoires aux élections municipales et départementales est un non-sens : « ce n’est pas la marque qui est en question, ce sont les hommes qui étaient aux responsabilités ».

Et David-Xavier Weiss n’hésite pas à viser directement le président de l’UMP : « Je ne crois pas qu’un homme de 50 ou 60 ans change. Nicolas Sarkozy n’a pas réellement changé, il est resté le même ». Le maire adjoint de Levallois-Perret n’a pas suivi la ligne politique opérée par « l’homme de Buisson » en 2012 et regrette aujourd’hui le bilan de Nicolas Sarkozy à la tête de l’Etat : « sur le bilan on a loupé certaines choses : le travail du dimanche, la suppression de l’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune NDLR). » Mais ce qu’il déplore le plus c’est la position de l’ex-chef de l’Etat et d’une grande partie de l’UMP sur le mariage pour tous. « Certains pensent être en avance sur leur électorat, ils sont tout simplement en retard sur la société. » Autre tacle sur son parti : la porosité entre l’UMP et le FN. Ce à quoi il répond : « le Front national a parfois un discours plus républicain que certains élus UMP ».

« Moi, J’aime bien Bruno Le Maire »

David-Xavier Weiss s’est aussi exprimé sur les élections régionales de décembre prochain et en particulier sur l’affrontement entre Valérie Pécresse (UMP) et Claude Bartolone (PS). Et là encore le conseiller national surprend : « Je n’ai pas encore choisi mon candidat, je verrai quel est le projet ». Lui qui avait soutenu Jean-Paul Huchon notamment sur la pass Navigo unique, regrette les petites phrases de Valérie Pécresse. Il lui reproche aussi d’avoir retourné sa veste sur certains sujets : « Elle était pendant des mois une farouche opposante au mariage pour tous, quand elle a vu que Paris comptait de 15 à 20 % de mariage gay, elle a dit qu’elle était pour. J’ai du mal à la suivre, on ne peut pas changer plusieurs fois de positions ».

En revanche pour la primaire, David-Xavier Weiss a choisi : « j’aime bien Bruno Le Maire. » Pour lui, le député de la première circonscription de l’Eure qui a réuni 29 % des voix à la présidence de l’UMP ferait un excellent candidat : « Il a une ligne libérale et en même temps il est ferme sur les questions régaliennes. » Mais en cas de duel Juppé Sarkozy, le conseiller national de l’UMP penche pour le maire de Bordeaux : « Vu son âge, Alain Juppé mettra tout son temps à agir vu qu’il ne fera qu’un mandat ».  Il lui préfère aussi son côté rassembleur au centre : « les élections cantonales ont donné raison à Alain Juppé, on ne gagne qu’avec le centre. L’UMP seule ne gagne pas ».

Avant l’arrivée de cette course à la primaire UMP, David-Xavier Weiss tient à lancer un dernier reproche à son camp : « Le problème c’est que le visage de la droite, c’est le visage de ces ténors politiques et pas d’une ligne politique ».

Derniers articles

Dernières vidéos