• Slide FESJ 2015
  • 20h, l'invité
  • L'hebdo sports

Ebola et pourtant là , proche de quelques pays d'Afrique de l'ouest

Le virus Ebola détecté en guinée prend de l'ampleur de jour en jour . Ce virus mortel très contagieux inquiète les pays limitrophes. Récemment plusieurs cas ont été détecté a Conakry selon un communiqué du ministère guinéen dont une soixantaine de morts. Cette épidémie serait à l'origine du décès dans la capitale d'un commerçant que sa famille est ensuite allée inhumer.

D'après les scientifiques, les rituels funéraires, au cours desquels les parents et amis sont en contact direct avec le corps du défunt, jouent un rôle important dans la transmission d'Ebola. La maladie peut aussi se transmettre par la manipulation d'animaux porteurs de virus , vivants ou morts. La transmission par contact direct avec les liquides organiques( sang, sperme , excrétion , salive) d'une personne infectée est la plus considérable de toutes. Les risques de propagation chez le personnel hospitalier sont très élevés, particulièrement si la stérilisation du matériel n'est pas assurée. Dans les zones endémiques , des manques en matière d'hygiène et de sécurité ont causé la mort de plusieurs médecins et infirmières lors d’épidémie ce qui favorisent les contaminations nosocomiales.  

La communauté des États de l'Afrique de l'ouest inquiète  

Les populations d'Afrique de l'ouest affirment leurs inquiétudes vis à vis de ce phénomène qui prend de l'ampleur et tue à coup de vitesse. Fortement préoccupée par l’épidémie qui présente une sérieuse menace, la communauté économique des États d'Afrique de l'ouest (cédéao) regroupant quinze pays dont la guinée , le Liberia , la sierra Léone , la cote d'ivoire ect... a appelé la communauté internationale à l'aide. Le délai d'incubation de la maladie (deux à 21 jours) ne permet pas d’écarter les pays voisins. Il n'existe actuellement aucun vaccin ni remède contre le virus Ebola et seules des mesures préventives pourront permettre de maîtriser l'expansion de l’épidémie , comme l'installation de centre d'isolement des malades et la désinfection systématique des domiciles des personnes atteintes. Les organisations guinéennes et étrangères présentes en guinée , dont l'OMS et médecins sans frontières s'activent depuis plusieurs jours pour tenter d'enrayer la propagation de l’épidémie. Par ailleurs le Liberia et la sierra Léone ont confirmés deux premiers cas de fièvre sur leurs territoires , à la frontière avec la guinée, ou le virus aurait déjà fait plus de 80 morts. La propagation de la maladie au Liberia , en plus de la guinée , laisse craindre que l'épidémie s'étende en Afrique de l'ouest , ou les services de santé sont mal équipés pour y faire face. 

Stéphane Zagbai

Derniers articles

Sur le même sujet

Dernières vidéos