• Slide FESJ 2015
  • L'hebdo sports

Pakistan : attentat contre une école

Multithumb found errors on this page:

There was a problem loading image http://pakeezahs.files.wordpress.com/2010/04/malala.jpeg?w=300&h=200
There was a problem loading image http://pakeezahs.files.wordpress.com/2010/04/malala.jpeg?w=300&h=200

Maala Yousafzai, jeune pakistanaise, militante pour l'accès à l'éducation dans son pays

Quatre policiers et cinq civils ont été blessés par la bombe qui a explosé devant le mur d'enceinte et non loin de l'entrée d'une école primaire publique pour filles. Une ecole qui se trouve dans le quartier périphérique de Mardan, près de Peshawar, la grande ville du nord-ouest du Pakistan ; et fief des talibans alliés d'Al Quaïda. Les salafistes pakistanais mènent une campagne extrêmement meurtière dans tout le pays depuis un peu plus de quatre ans.

La bombe, commandée à distance, a explosé quelques minutes avant que des policiers arrivent sur les lieux, alertés par des riverains interpellés par la présence d'un sac en plastique suspect devant le mur. Par chance, cet établissement, qui abrite des enfants de 5 à 10 ans, devait ouvrir ses portes une heure après l'attentat.

altCe phénomène n'est pas nouveau : les talibans, dont les bastions sont les zones tribales du nord-ouest pakistanais, frontalières avec l'Afghanistan, s'en prennent souvent aux écoles, notamment pour filles, d'habitude attaquées la nuit lorsqu'elles sont fermées. Cette dernière attaque n'a pas encore été revendiquée. Mais les talibans pakistanais, soumis à Al-Qaïda, sont responsables de plus de 500 attentats dans le pays depuis ces quatre dernières années, qui sont pour la plupart des attentats suicides et qui ont fait plus 4.700 victimes. 

"Qu'importe si je gagne le prix ou non, je continuerai mon combat. J'espère installer un institut professionnel pour les filles marginalisées de cette région, afin de leur permettre un meilleur avenir ".

Maala Yousufzai, une jeune Pakistanaise de la Vallée de Swat, n'avait que 11 ans lorsqu'elle a eu le courage de dénoncer la cruauté des talibans qui brûlaient les écoles de filles dans sa ville, leur interdisant de facto d'accéder à l'éducation. Sur son blog, hebergé par la BBC en ourdou, elle raconte les atrocités des talibans dans sa région. Elle y abrite des débats de classe à propos des islamistes. Ces derniers tentent de contrôler la Vallée de Swat et éxécutent publiquement des milliers de personnes qui s'opposent à eux. Maala se confie : "Qu'importe si je gagne le prix ou non, je continuerai mon combat. J'espère installer un institut professionnel pour les filles marginalisées de cette région, afin de leur permettre un meilleur avenir ". Elle pourrait recevoir le International Children's Peace Prize.

Derniers articles

RSS

Sur le même sujet

Dernières vidéos