Pour vos vacances, avez-vous pensé à la Syrie ?

c_1100_500_16777215_00_images_articles_Video_vacances_Syrie.png

PROPAGANDE - Le conflit syrien préoccupe la planète entière. Toute ? Non ! Un gouvernement résiste encore et toujours à l'envahisseur. Le régime syrien a publié une vidéo incitant les touristes du monde entier à visiter... la Syrie. Une vidéo très ironique, quand on sait ce qu'il se passe dans le pays.

La Syrie ne connaît pas les plus beaux jours de son histoire. La guerre fait rage, l'Etat islamique y fait régner sa loi dans certaines région. De l'autre coté, bien à l'abri, Bachar el-Assad, le dirigeant syrien, ne semble pas s'en préoccuper plus que ça. Dans un clip, sorti le 30 août, le ministère du Tourisme a publié une vidéo vantant les mérites touristiques du pays. On y voit des complexes hôteliers, des palaces, des plages jaune de sable et noir de monde. Dans l'eau, des touristes nagent paisiblement, pendant que d'autres font du jet-ski. Il est bon de voir que le dirigeant syrien souhaite plus que tout redresser au plus tôt son pays. L'après guerre est une phase compliquée. Le seul hic, c'est qu'elle n'est pas terminée. Le conflit implique toutes les grandes nations de ce monde, paralysées. Le jeu des alliances empêche toute intervention. La guerre civile, devenue rapidement un conflit contre l'Etat islamique semble ne pas poser problème au régime syrien, bien à l'abri quand beaucoup auraient aimé le voir tomber. Le message, posté à la fin de la vidéo, montre bien toute l'indifférence, ou tout le cynisme du gouvernement de Bachar el-Assad : « Always Beautiful ». Comme si le pays restait magnifique malgré les conflits, et le resterait quoi qu'il arrive.

Chaque jour, des dizaines de vidéos naissent sur la toile. Elles dévoilent l'horreur vécue par les habitants, devant en permanence vivre la peur au ventre, avec le risque de mourir à tout instant. En parallèle, le régime cherche à casser cette image de nation en guerre, comme si ces massacres « n'étaient pas la fin du monde ». La guerre civile a éclaté en 2011, durant le printemps arabe. Les manifestations pacifistes contestataires se sont transformées en une rébellion armée. Depuis 2013, l'armée syrienne libre est supplantée par des groupes islamistes. Le conflit aurait fait près de 500.000 morts, mais n’empêche pas le tourisme, d'après le régime syrien. 

Photo : Capture Youtube