147 entreprises dominent le monde

(Reading time: 2 - 3 minutes)

Image  PloS One147 entreprises possédaient en 2007 environ 40 % du chiffre d'affaires du monde entier. L'étude, réalisée par trois chercheurs en science complexe et publié sur PloS One le 26 octobre, a mis en évidence une « superentité » composée essentiellement d'établissements financiers. La science a peut être donné raison à tout les indignés de la planète.

Stefania Vitali, James Glattfelder et Stefano Battiston, trois théoriciens des systèmes complexes de l'Institut fédéral suisse de technologie de Zurich, ont étudié les relations économiques entre toutes les multinationales. Le résultat de cette étude démontre l'existence d'un groupe relativement restreint de sociétés interconnectées. Composé principalement de banques, ce groupe peut avoir une influence importante sur l'économie mondiale.

Un étude basée sur des formules mathématiques

L'étude est la première à se baser uniquement sur des mathématiques pour démontrer de manière scientifique l'existence d'un réseau de « pouvoir ».

Les trois chercheurs ont extirpé les multinationales (43 060 au total) de la base de données Orbis 2007, qui enregistre 37 millions d'entreprises et d'investisseurs à travers le monde. Ils ont réussi à identifier les participations en capital qui les relient.

Ces travaux ont pu dégagé un noyau de 1 318 entreprises liées par des participations croisées de capital. Ces 1 318 sociétés, qui représentent 20 % du chiffre d'affaires mondial, possèdent en fait la majorité des plus grandes entreprises et sociétés de production du monde. Soit 60 % du chiffre d'affaires mondial.

Le trio a aussi fait apparaître l'existence d'une "superentité" de 147 sociétés encore plus interconnectées qui contrôle 40 % de la richesse du monde.

Résultat logique de l'économie auto-organisée

"La concentration du pouvoir n'est ni une bonne chose ni une mauvaise chose. Ce qui peut poser problème, ce sont les interconnexions. Le monde l'a appris en 2008, ce genre de réseaux est en effet instable.  Quand une société a des problèmes, il y a un risque de contagion ", explique James Glattfelder.

Dommage pour les indignés du monde entier : il est peu probable que cette superentité soit le résultat d'un complot. "Ce genre de structure est très répandu dans la nature", assure George Sugihara, un spécialiste des systèmes complexes.

Le top 10 des sociétés superconnectées

  1. Barclays PLC (banque, Royaume-Uni)
  2. Capital Group Companies Inc. (fonds de pension, Etats-Unis)
  3. FMR Corporation (services financiers, Etats-Unis)
  4. AXA (banque et assurance, France)
  5. State Street Corporation (services financiers, Etats-Unis)
  6. JPMorgan Chase & Co (banque, Etats-Unis)
  7. Legal & General Group PLC (gestion d'épargne, Royaume-Uni)
  8. Vanguard Group Inc (gestionnaire de placements, Etats-Unis)
  9. UBS AG (banque, Suisse)
  10. Merrill Lynch & Co Inc (banque, Etats-Unis)

Derniers articles