• Slide FESJ 2015
  • 20h, l'invité
  • L'hebdo sports

Les usines à papier impriment les faire-part de décés

lanaECONOMIE - L'industrie papetière Française est malade et les symptômes se multiplient. Le finlandais UPM a annoncé vouloir se défaire de deux usines françaises. Les sites de Docelles (Vosges) et Aigrefeuille (Charente-Maritime) vont entrer dans un processus de vente. Dans le même temps, la papeterie LANA de Strasbourg (Bas-Rhin) risque d'être placé en redressement judiciaire lundi.

Ces ventes sont le révélateur des difficultés que connait l'industrie papetière française. Une industrie dont l'implantation est ancienne. La papeterie de Docelles a été fondée en 1478 et n'a jamais cessé de produire. La papeterie LANA, aujourd'hui installée à Strasbourg (Bas-Rhin), est presque aussi ancienne. La «villa LANA » était le nom d'un site gallo-romain des Vosges a proximité duquel Demenge Harlachol a bâti une roue à papier en 1590. Aujourd'hui les employés sont peu confiants. Ils ne croient pas au soutien des banques avec lesquelles des discussions sont en cours. Les délégués du personnel appellent à manifester lundi.

En effet, malgré son savoir-faire dans le domaine des papiers de sécurité et des filigranes personnalisés, LANA connaît des difficultés financières depuis une quinzaine d'années. L'entreprise a changé plusieurs fois de nom et de propriétaires et a vendu ses marques afin de se renflouer. Elle se trouve aujourd'hui dans la situation d'un propriétaire qui a hypothéqué plusieurs fois sa maison sans parvenir à éponger ses dettes.

Papier vs Écran: 0 - 1

Selon UPM « les difficultés persistantes de l'économie européenne ont eu des répercussions significatives sur la consommation de papier ». La perte de vitesse de l'industrie papetière s'explique en partie par la crise mais surtout par la hausse des prix des matières premières, de l'énergie et la croissance des médias en ligne. UPM ajoute ainsi que la crise n'a fait qu'exacerber « l'effet des changements structurels dans les usages finaux du papier et aboutissant à une baisse continue de la demande de papier d'impression en Europe. » L'Asie et ses faibles coûts de production concurrencent désormais l'Europe sur ce marché en surcapacité mondiale.

La France souffre particulièrement de la crise du secteur. Le constat est accablant selon Jean-Marc Louvet, président de la Confédération française de l'industrie des papiers, cartons et celluloses (Copacel). «Les chiffres 2011 de l'industrie papetière montrent que l'outil industriel français décroche». La production de papier en France a baissé de 3,2% alors que la baisse au niveau européen est estimée à 1,8%.

La Copacel demande le soutien des pouvoirs publics pour la sécurisation des approvisionnements de matières premières et le coût de l'énergie. Les industriels Français misent sur le développement de produits à forte valeur ajoutée afin de faire face à la concurrence.

Derniers articles

Sur le même sujet

Dernières vidéos