Philippe Candeloro : « A mes 50 ans, ce sera mon dernier tour de patin »

(Reading time: 3 - 5 minutes)
Philippe_Candeloro_Supernova_Holiday_On_Ice.jpg

INTERVIEW / VIDEO – Le patineur artistique, Philippe Candeloro, a vu sa tournée avec Holiday on Ice tourner court à cause de la crise du Covid-19. Il s’est confié, mercredi 6 mai, sur le spectacle et ses futurs projets de direction artistique, dans « Sortez Dedans ! Le Divertissement ».

 

Blagueur et souriant, Philippe Candeloro semble bien supporter le confinement avec toute sa famille. Seule ombre au tableau : sa tournée avec le spectacle « Supernova » d’Holiday on Ice a été brusquement suspendue en avril dernier, après l’interdiction des grands rassemblements. « Tout s’est trouvé annulé après la 14e représentation. J’ai pu au moins faire Paris au Palais des sports, Clermont-Ferrand et Orléans » explique Philippe Candeloro. La tournée française ne reprendra d’ailleurs surement pas, d’après lui. « Il n’y a pas de visibilité de reprise. Ceci étant dit, « Supernova » avait déjà des dates de programmées pour février-mars 2021, en Allemagne. Je pense qu’ils vont privilégier le business allemand parce que c’est là où ils auront une meilleure rentabilité ».

L’arrêt du spectacle est un coup dur pour le patineur. Sur les affiches de « Supernova », on pouvait lire : « Philippe Candeloro pour la dernière fois en tournée avec Holiday on Ice ». Le double médaillé olympique confie avoir beaucoup misé sur ce dernier spectacle. « J’aimerai pourvoir aller au bout de l’aventure parce que mes 50 ans approchent et que ce sera vraiment mon dernier tour de patin, à mes 50 ans ». Un dernier tour dont faisait partie cette tournée avec Holiday on Ice. Pour ne pas rester sur ce revers, Philippe Candeloro est en pleine discussion avec la compagnie : « on essaie de voir si on ne peut pas me mettre dans un spectacle qu’on pourrait créer avec ma femme. Ce ne serait pas une production Holiday on Ice mais ça serait un bail Holiday on ice. C’est-à-dire payer par eux et mis en scène par Olivia et Philippe », confie le patineur. Sa femme, Olivia Darmon, et lui se battent depuis plusieurs années pour qu’ils « puissent signer une direction artistique d’un des spectacles d’Holiday on Ice ». Le patineur n’a jusque-là pas encore réussi à obtenir ce qu’il voulait. Selon lui, « ils ont du mal à faire confiance aux français, malheureusement ». La compagnie fait « souvent appel à des anglo-saxons pour la direction artistique. C’est un spectacle qui est dessiné et accepté un an et demi avant qu’il ne débarque en tournée en France ». Après plus de 15 ans de collaboration avec Holiday on Ice, Philippe Candeloro espère donc enfin obtenir la direction d’un spectacle pour compenser l’arrêt de la tournée.

« Il faut que je sache passer à autre chose »

Quarante années de pratique du patinage se trouvent déjà derrière Philippe Candeloro. Quarante années à devoir maintenir sa forme physique et à s’efforcer de réaliser les mêmes pirouettes qu’à ses 20 ans. « Je pense que j’ai tiré pas mal jusqu’où je pouvais, je suis encore capable de faire des sauts périlleux arrières, du double axel, de temps en temps, quelques triples sauts mais en spectacle ça devient assez compliqué. La récupération n’est pas la même ». Avec une tournée comme Holiday on Ice, Philippe Candeloro doit parfois enchainer trois shows dans la même journée pour un total de 84 représentations sur moins de deux mois et demi. A 50 ans, « ce sont des trucs que je ne pourrai plus être capable de faire sans me créer des blessures peut-être ou me mettre en danger » affirme le patineur. « Je crois que mon corps et moi-même, on en a un petit peu marre. Il faut que je sache passer à autre chose ». Philippe Candeloro est raisonnable mais pas question non plus de tout arrêter à ses 50 ans : « C’est à moi de développer une autre forme d’expression artistique sans que le physique ou le corps ne soient malmenés ».

 « je me dois un peu de réfléchir à la meilleure idée pour m’introduire dans le spectacle »

Jusqu’ici, Philippe Candeloro n’a donc pu que s’adapter au spectacle d’Holiday on Ice. « Quand j’intègre un spectacle, créé par quelqu’un d’autre, qui a tourné en Allemagne, qui doit venir en France et qui doit séduire un public français, je me dois un peu de réfléchir à la meilleure idée pour m’introduire dans le spectacle ». Pour « Supernova », le patineur avait donc ajouté sa touche personnelle. Une chose qui ne fut pas forcément simple : « on est sur un spectacle un peu solennel. On voyage dans les étoiles, on ne se marre pas toutes les cinq minutes ». Ces dernières années, Philippe Candeloro a pourtant habitué son public français à son humour et à ses sketchs. Des sketchs qui ne trouvaient pas forcément leur place dans « Supernova ». « C’était un peu plus compliqué, donc on avait fait une petite scénette de vidéo qui me mettait en scène à travers une navette spatiale à côté de Patrick Baudry » explique-t-il. Une touche d’humour qui caractérise le patineur et qu’on retrouvera surement dans le prochain show made in Philippe Candeloro.

Regardez l’interview en vidéo

Photo : Affiche Holiday on Ice 

Derniers articles