Michael Jones : "J’aimerais jouer avec Paul McCartney"

(Reading time: 2 - 4 minutes)
Michael_Jones_1.jpg

INTERVIEW / VIDEO - Invité mercredi 17 juin dans ​"Storytelling​", le chanteur Michael Jones s'est attardé sur les nombreuses collaborations qu'il a pu faire au fil de sa carrière. Il a exprimé son rêve de pouvoir, un jour, jouer avec la star des ​Beatles​, Paul McCartney.

 

Au cours de ses 45 ans de carrière et de ses sept albums, Michael Jones a travaillé avec de nombreux artistes. Dès son enfance au Pays de Galles, la guitare s’est imposée comme son instrument de prédilection. “​Le seul instrument transportable”​ lorsqu’il faisait la tournée des bars avec ses amis, pour chanter et jouer devant les clients contre quelques pièces. Arrivé en France, Michael Jones rencontre vite de petits groupes qu’il intègre après de rapides auditions. “​Le grand avantage de la musique, c’est que l’on parle la même langue, e​xplique-t-il​. On peut jouer avec n’importe qui ! On arrive et on découvre de nouvelles personnes, de nouveaux styles​”.

Je ne serais pas là aujourd’hui si Paul McCartney n’avait pas existé

Avec sa capacité à communiquer à travers la musique, Michael Jones a toujours su collaborer avec d’autres artistes avec aisance. La barrière de la langue n’était alors plus un problème. Mais, c’est avec son compatriote britannique, Sir Paul McCartney, qu’il souhaiterait aujourd’hui jouer. ​"J’aimerais jouer ‘Drive my Car avec Paul McCartney" déclare-t-il. "C’est la chanson que je préfère de McCartney et je ne serais pas là aujourd’hui si ce gars là n’avait pas existé. C’est vraiment la personne qui m’a le plus influencé”. M​ichael Jones avoue qu’il était tellement fan du chanteur que son premier instrument n’était d’ailleurs pas une guitare, mais une basse, comme le fameux membre des Beatles. “​D’ailleurs, j’ai toujours une basse violon en l’honneur de ce grand monsieur​”. Paul McCartney avait, en effet, toujours sur scène sa basse sculptée en forme de violon.

J’ai eu le privilège d’écrire pour Ray Charles

Malgré ce duo Jones-McCartney qu’il reste à organiser, Michael Jones n’a pas beaucoup de regrets. Non content d’avoir eu une carrière solo flamboyante, aussi bien en français qu’en anglais, il a également pu collaborer avec d’autres grands noms. Avec Jean-Jacques Goldman, d’abord, avec qui il développera une amitié profonde, encore aujourd’hui. Les deux côtés de la Manche se souviennent parfaitement de ce duo et de leur tube “​Je te donne”​. Mais, c’est pour la star américaine Ray Charles, explique Michael Jones, que le duo franco-gallois s’est illustré. “​J’ai eu l’immense privilège d’écrire, avec Jean-Jacques, une chanson pour Ray Charles​" commence-t-il. En 1990, Michael Jones et Jean-Jacques Goldman écrivent et composent la bande originale du film ​Pacific Palisades​ pour le chanteur et pianiste américain. “Le jour où on le rencontre en studio, il joue la chanson au piano, en la chantant... c’était plus notre musique. Il l’avait Ray Charlisé ! C’était devenu SA chanson”. U​n épisode marquant qui fait, encore aujourd’hui, parti de ses grandes fiertés. “​C’est toujours émouvant de travailler à plusieurs, de faire des duos avec d’autres personnes. J’en ai fait un avec mes filles, mais on était quatre​", ajoute-t-il en souriant.
 

Regardez l'interview en vidéo

 

Photo : Le réveil de Berck

 

Derniers articles