• Slide FESJ 2015
  • 20h, l'invité
  • L'hebdo sports

Disiz La Peste se lâche à l'Elysée Montmartre

disiz-la-peste-elysee-montmarttre.png

CONCERT - Retour sur la scène parisienne en grande pompe pour Disiz la Peste qui a choisi la très mythique salle du boulevard Rochechouart pour présenter en avant première quelques titres de son nouvel album Pacifique (sortie prévue le 9 juin), vendredi 12 mai. Fréquence ESJ y était pour vous et a suivi d’un œil attentif le concert du rappeur.

 

Vers 19 heures, l’Élysée Montmartre est déjà bien rempli. Pour sa première scène parisienne le rappeur affichait complet et ce ne sont pas moins de 1200 spectateurs qui sont attendus. Avant que Disiz n’arrive, Luni monte sur scène pour chauffer la foule. Public au départ un peu timide. Le rappeur sent bien que l’audience n’est pas super emballée par sa presta et lâchera, non sans humour, « On sent bien que vous êtes pas venus pour moi ! »

Une première partie honorable. 20h30. Arrivée de Disiz devant une marée d’Iphones tendus à bout de bras. Trois sons du nouvel album L.U.T.T.E, Splash & Carré bleu ouvrent le bal. Le rappeur enchaîne avec d’anciens morceaux avant de relâcher à nouveau et à la suite trois gros titres de son nouveau disque jusque-là jamais encore dévoilés - Watcha, Meulé meulé & Menteur menteuse - donnant ainsi la primeur de son nouvel album à tous ceux qui se sont déplacés dans la prestigieuse salle de l’Elysée Montmartre. Mention spéciale au morceau Quand j’serai KO sur lequel le MC nous a lâché de furieuses salves sur un sample d’Alain Souchon. Disiz l’annonce « c’est [son] plus gros disque » et avec pas moins de dix tracks de l’album Pacifique, il aura aussi bien réussi à captiver les fans de la première heure que les plus jeunes.

Un public transporté

Pour le plus grand plaisir du public, Disiz rejoue quelques gros titres à lui tels que Moïse et bien entendu l’incontournable J’pète les plombs repris en cœur par tout l’Élysée. Force est de constater que les morceaux n’ont pas pris une ride ! Mais là où le concert atteint son point d’orgue c’est sur Grande colère, track sur laquelle Disiz La Peste avait fait son grand retour en décembre dernier. Dans une ambiance néon rouge, tout le monde saute, danse, s’époumone. Par un light show remarquable et face à l’énergie débordante de Disiz, la foule exulte et acclame le MC. Un live épatant de groove que l’on peut, en partie, attribuer au batteur Manu Dyens présent sur scène aux cotés de Disiz.

Derniers articles

Dernières vidéos