Rendez-vous au Paradis

Paradis_Recto_Verso.png

CRITIQUE - Il ne faut pas rougir d’eux. Un duo lunaire, réformateur d’un univers. Paradis coupe le fil et dévoile Recto-Verso, sophistiqué en surface, calibré précisément, pour donner beaucoup plus de classe à la pop. Qui a dit que ce genre devenait obsolète ? Il suffit d’en faire son art, de savoir y décrocher l’artifice qui enflamme sa créativité.

La French Touch a tout inventé. Son côté rétro ne fait pas peur à Paradis. Recto-Verso, c’est le son qu’on passe et repasse direction le club « les yeux rivés direction mieux que tout ». On l’écoute seul, ou accompagné, dans la pénombre ou en plein soleil. On l’écoute partout. On se la garderait bien pour nous, cette heure d’écoute. Pourtant il faut s’en libérer, car Paradis mérite toute l’encre du monde. Le groupe a façonné son album pendant de nombreuses années. A la fois personnel et commun, il est remarquable d’intemporalité. Personnel puisqu’il détient une sonorité unique, léchée, sucrée. De Instantané au dytique qui sépare l’album, l’ambiance guette un mélange au beat lancinant et au glaçage fascinant. Commun puisqu’il effleure au début, pour finalement caresser le dancefloor dans le sens du poil. Diagnostic : Recto-Verso est la pastille du samedi soir parfait. La voix, posée mais articulée, nage au coeur de cet abysse électronique. Outre les très bons singles Recto-Verso, Toi et moi et Garde le pour toi, difficile de ne pas fondre et prendre le courant à l’écoute de cette mécanique à l’esthétique (on peut le dire) sexy. Reste les moments de plénitude que sont Miroir et la reprise d’Alain Chamfort, Paradis. Surprenant de cohérence et de maîtrise, la deuxième partie de l’album suit son chemin et Recto-Verso tourne à une vitesse déconcertante. Basses rebondissantes, boucles et samples de choeurs… Les effluves sentimentales qui s’émanent de ses dragées demeure la preuve que la chanson française n’a pas encore perdu de sa superbe. Elle renaît ici, lorsqu’elle se réinvente sur ses acquis. Paradis accomplit l’exercice de style qu’il convoitait tant. Ce sursaut, on l’espère déterminant. Reste à souhaiter au duo d’être propulsé encore plus loin, afin de redorer une bonne fois pour toute le blason de l’éléctro-house… tout en gardant une hauteur suffisante sur sa simplicité. N’ayons crainte, quoiqu’il arrive, « plus douce sera l’austérité ».

Paradis - Recto-Verso - Sortie le 23/09/16

Tracklist :
Instantané
Recto-verso
Quand tu souris
Toi et moi
Mieux que tout
Garde le pour toi
Miroir (Un)
Miroir (Deux)
Paradis (reprise)
De semaine en semaine
Contours Chacun pour soi