• Slide FESJ 2015

ANTI, le cadeau empoisonné de Rihanna

anti-rihanna-cover.png

CRITIQUE - On ne présente plus la diva des hits. Souvent controversée, son conformisme musical a toujours été un parti pris. Rihanna revient par surprise avec son 8ème opus, ANTI. On ne savait plus trop où donner de la tête, quand l’album a « fuité » sur Tidal, le site de streaming lancé par Jay-Z. Finalement, la princesse barbadienne dévoile elle-même le digne successeur d’Unapologetic (2012) via les réseaux sociaux.

Concrètement, qu’est-ce qu’on attend d’un album de Rihanna (si toutefois on a la force de l’écouter) ? Une dimension commerciale, accessible, radiophonique, avec sa dose de feats, ses beats bien lourds, son éclectisme marqué allant du RnB à l’électro pur. En 2016 pourtant, Rihanna semble freiner dans cette dynamique. ANTI porte bien son nom. L’album côtoie le minimalisme, en se frottant à quelques titres surprenants aussi bien dans leur fond que dans leur forme. L’anti-Rihanna de sa carrière ?

Vilain petit canard

Encore une fois, si on a le courage de se plonger dans la discographie boursouflée de Rihanna, ANTI parait comme une tâche au tableau. Pas forcément dans le mauvais sens du terme. L’album se permet quelques interludes sympathiques (bien que trop courts), ne proposant pas de featurings à outrance. Il se donne même des allures expérimentales. Globalement, l’album propose une pop sophistiquée, à la limite de l’agréable. Les titres Never Ending et Kiss It Better osent la guitare et quelques riffs posés. Le coup d’éclat d’ANTI repose en Love on The Brain, avec sa soul remarquable, son refrain et ses chœurs fédérateurs. Surprenant, déroutant… mais vain. La bonne volonté ne suffit pas, les morceaux s’enchaînent sans véritable cohérence. Le single, Work (avec Drake), est indigeste. La chanteuse braille des paroles incompréhensibles, elle ne laisse pas de place à la respiration. On est pourtant loin de la scandaleuse Same Ol’ Mistakes, reprise du morceau New Person, Same Old Mistakes, du groupe australien psychédélique Tame Impala. Le morceau est un copié-collé de l’original, il ne se contente que d’accentuer les beats et l’électronique scintille de mauvais goût. Dommage, quand on repense à la beauté de l’arrangement. Rien à sauver dans Higher et son orchestre étrange, ainsi qu’une voix poussive qui crisse aux oreilles. Dans l’ensemble, l’album ne transcende pas, les morceaux ne se permettent aucune réelle fulgurance. En revanche, c’est certain, la recherche de créativité a bien eu lieue (miracle !).

ANTI est l’exact opposé des dernières productions de Rihanna, bien qu’il reste le plus éloigné du chef-d’œuvre.

Rihanna sera en tournée des stades cet été. Elle passera notamment à Nice le 15 nuillet 2016 au Stade Allianz Riviera, au Grand Stade de Lyon le 19 juillet 2016, au Grand Stade de Lille le 23 juillet 2016, ainsi qu’au Stade de France, à Paris, le 30 juillet 2016.

ANTI - Tracklist :

01 Consideration (ft. SZA)
02 James Joint
03 Kiss it Better
04 Work (ft. Drake)
05 Desperado
06 Woo
07 Needed Me
08 Yeah, I Said It
09 Same Ol’ Mistakes
10 Never Ending
11 Love On the Brain
12 Higher
13 Close to You

 

Derniers articles

Dernières vidéos