• Accueil
  • Culture
  • Expos
  • Une exposition sur les jouets Star Wars aux Arts Décoratifs

La renaissance et le rêve: "représenter l’irreprésentable"

exporeveEXPOSITION - Jamais une exposition n'avait été consacrée à la représentation du rêve et de ces étapes. Jusqu'au 26 janvier 2014, se tient au musée de Luxembourg l'exposition "la renaissance et le rêve". Exposition qui réuni près de 91 œuvres d'artistes de la Renaissance de Jérôme Bosch à Veronèse. Le but: laisser à chacun libre les voies de son imagination.

Comment représenter l’irreprésentable ? Les philosophes de la Renaissance conféraient aux songes une importance capitale, voire extraordinaire. Selon eux, l'homme en rêvant s’évade de son identité corporelle pour rentrer en contact avec les puissances maléfiques, de l'au delà ou divines. Alors cette appréhension fascine tellement les artistes de la Renaissance qui sont confrontés à un défi majeur, représenter l’irreprésentable. Ils ont à cet effet apporté tous des réponses différentes qu'ils proposent de réunir et de confronter. L'exposition est jalonnée de sujets qui nous guident dans le monde du sommeil et dans ce qui l'entoure à travers: la nuit, l'endormissement, le rêve, le cauchemar, l'aurore, le réveil.

Ce parcours conduit naturellement le visiteur de l'endormissement au réveil en traversant les rêves, les visions et les cauchemars. Ces artistes ne peignent pas leurs propres rêves. Ils peignent ceux des autres, ou ceux qu'ils pourraient avoir. Ils représentent tantôt des récits de rêves, tirés de la mythologie et de l'histoire sainte, tantôt des visions reconstruites qui se font parfois cauchemardesques. Mais tous se heurtent à la même difficulté: peindre le rêve, c'est-à-dire non l'apparence mais l'apparition.

Revenons à la problématique de cette exposition. Comment représentent t-ils le rêve ? En principe on ne peut représenter un rêve, puisque par définition quand on rêve, on dort. Pendant qu'on dort, on ne peint pas. Pourtant les peintures de la Renaissance ont relevé ce défis. Ils l'ont relevé avec une ingéniosité proprement stupéfaite, très simple comme par exemple mettre sur le même plan, deux espaces différents : celui du rêve et celui du rêveur. Par ailleurs à travers le parcours de cette exposition plusieurs concepts se dégagent, tels que la vacance de l’âme, la nuit, la vision de l'au delà, les rêves énigmatiques et visions cauchemardesques etc...mais la nuit est consacrée ici comme une section particulière en ce sens qu'elle exerce une véritable fascination. La nuit est l'espace-temps qui permet à l'homme de se projeter, à travers le rêve, dans une autre expérience mentale et existentielle, d'endosser des identités différentes et de réaliser ainsi nombres d'expériences fantastiques.

Une exposition qui permet de s'informer sur le rêve et d'enrichir votre connaissance sur le domaine

Cette exposition permet de s'informer sur les différents étapes du rêve. C'est ce que répond Élodie, venue voir l'exposition, elle affirme qu'une telel exposition devrait permettre à l’être humain de ne plus avoir peur des cauchemars. Plus loin, un autre visiteur, cette fois venu de Rome, répond que l’exposition est vraiment la bienvenue car elle permet de s'ouvrir à une réflexion qui touche au rêve et qui permet aussi de stimuler l'imagination. En conclusion tous affirment être satisfaits de cette exposition , aussi et surtout très impressionnés pour la plupart des tableaux de Jérôme Bosch.

Stephane Zagbai, Esthelle Honnorat

Derniers articles

Sur le même sujet

Dernières vidéos