• Accueil
  • Culture
  • Expos
  • Une exposition sur les jouets Star Wars aux Arts Décoratifs

Histoire, culture et modernité aux 100 ans de la police judicaire

PJA VOIR - La police judiciaire de Paris fête cette année son centenaire. Une exposition y est consacrée du 9 novembre au 8 décembre 2013 sur la place Joffre, face à l’Ecole Militaire. Manuel Valls et le parrain de l’événement, Jean-Paul Belmondo, ont inauguré cet évènement vendredi. Nous y étions. Reportage Arthur Perrot & Camille Chamodon. Photos Arthur Perrot.

La police judiciaire de Paris fête ses 100 ans cette année. Cette une institution connue de tous, et pas seulement des criminels. Son siège se trouve à la mythique adresse du 36 quai des Orfèvres avant un déménagement prévu en 2017 dans le quartier des Batignolles, près du Tribunal de Grande Instance de Paris. L’exposition, qui rend hommage cette vieille dame vise à présenter au grand public le travail, mythique, des enquêteurs "du 36" depuis sa création en 1913. L'expo est présentée en français et en anglais. Ainsi, même les touristes peuvent s’y rendre et faire connaissance avec les générations d'enquêteurs passés par cette insitution française. On peut y découvrir le milieu de la PJ grâce à un coin historique mais aussi et surtout grâce à la partie consacrée au patrimoine culturel et ses nombreuses œuvres littéraires, cinématographiques ou encore télévisuelles, inspirées par les hommes et les femmes du redoutable 36 quai des Orfèvres.

Jean-Paul BelmondoPlusieurs activités ludiques, telles que la comparaison d’empreintes sur supports tactiles sont proposées au public. Nous nous sommes donc prêté au jeu. Ce n’est pas aussi simple que ça en a l’air à la télévision ! Les officiers du 36 doivent maîtriser et s’adapter sans cesse aux nouvelles technologies, très utiles mais parfois complexes. Le parrain de l'évènement, Jean-Paul Belmondo, arborant un grand sourire, a volontiers posé à côté de l’affiche de « Peur sur la ville » où il joue le rôle d’un enquêteur de la PJ. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls a rapidement visité l’exposition, accompagné d’une horde de journalistes et de photographes. Il a ensuite rendu un vribrant hommage aux enquêteurs.

Un programme de conférences et d’événements ponctue le mois de l'exposition. Ainsi, des responsables de la PJ, des acteurs de l’univers judiciaire et de grandes figures du 36 vous feront partager leurs expériences sur des thèmes aussi variés que « la cybercriminalité », « la délinquance en col blanc », « faire parler une scène de crime », « Manuel Vallsla délinquance astucieuse », ou encore « l’antigang ».

Des enquêteurs pas comme les autres

La PJ fête également son centenaire à travers un espace consacré aux affiches de films consacrés à son travail. Un rassemblement d’éléments jugés «remarquables» par le préfet de police de Paris, Bernard Boucault. Un superlatif qui s’applique aussi à l’acteur Belmondo, dans son rôle de « flic simple, humain et attachant », poursuit le préfet. Les différents services de police ont chacun une mission différente et précise, mais tous les policiers sont « attachés à la grande famille de la PJ », déclare Manuel Valls face à un auditoire à l’écoute. 100 ans d’investigations, de filatures. 100 ans de luttes méticuleuses. 100 ans à s’appuyer sur des technologies nouvelles pour devancer les malfrats. Les Brigades du Tigre ont permis à la police se s’adapter à une réalité parfois déconcertante. Les nombreuses embuches ont également permis de tisser des liens forts entre police et justice. Cette capacité d’adaptation ainsi que « les nouveaux moyens déployés » sont le message fort à retenir selon M. Valls.

Reportage : Arthur Perrot & Camille Chamodon

Photos : Arthur Perrot

Derniers articles

Sur le même sujet

Dernières vidéos