T'as Pécho ? : La comédie qui sait enfin s'adresser aux ados

(Reading time: 2 - 3 minutes)
Paul_Kircher_Ines_dassomption_Taspecho_Benjamin_Poulin_Fréquence_ESJ.jpg

Mercredi 29 juillet est sortie au cinéma la nouvelle comédie T'as pécho ?, réalisée par Adeline Picault. S'il ne révolutionne pas le genre, le film pour ado aborde de nombreux thèmes avec justesse et bénéficie de jeunes acteurs convaincants.

 

Depuis le succès des Beaux Gosses, sorti en 2009, les salles françaises ont vu chaque année revenir inlassablement le même genre de comédie française pour ados. On y retrouve toujours un groupe de jeunes garçons, souvent mal dans leurs peaux et jaloux des populaires qui n'ont aucun mal à s'approcher des filles. T'as pécho ? se démarque cependant dans sa narration.

Deux personnages principaux

On retrouve un garçon dans le rôle principal : Arthur, 15 ans, interprété par Paul Kircher. Le film prend le parti de raconter l'histoire du point de vue d'Arthur mais également de celui d’Ouassima, jouée par Inès d'Assomption, dont Arthur est amoureux. Cette dualité permet d'aborder les doutes, les insécurités et les désirs de chacun, dans un genre qui avait jusque-là trop peu laissé la parole aux jeunes filles. Inès d'Assomption délivre par ailleurs une très belle performance dans le rôle d’Ouassima. Cette jeune fille qui peine à trouver sa place entre son père autoritaire, joué par Ramzy Bedia, et sa vie de collégienne. Une période difficile où elle apprend peu à peu à exprimer toutes ses nouvelles envies et sensations qui arrivent à cet âge.

Un film bien plus mature qu'il n'y paraît

La relation qui se développe entre Arthur et Ouassima est le cœur de l'intrigue. Découvrir l'histoire par leurs points de vue respectifs permet à chacun de se reconnaître dans les personnages. Surtout, cela permet d'aborder de nombreux sujets encore trop peu abordés dans le cinéma, en particulier dans les comédies pour adolescents. On pourrait s'attendre à ce que le film ne soit rien de plus qu'une bande de jeunes tentant de séduire des jeunes filles. On est alors surpris de voir T'as pécho ? aborder des sujets importants comme le consentement, pour les filles tout comme pour les garçons, ou encore l'homosexualité. Là où certains films montraient des jeunes se transformer en des caricatures d'eux-mêmes pour obtenir ce qu'ils convoitent, Arthur et Ouassima comprennent que pour se trouver, ils doivent d'abord comprendre qu’ils sont, se trouver eux-mêmes. Les personnages n'apprennent finalement pas à être meilleurs mais à comprendre et accepter ce qu'ils sont. Une touche de maturité et d'honnêteté que T'as pécho ? réussi brillamment à délivrer.

 

Regardez l'interview en vidéo

 

Photo : Benjamin Poulin / Fréquence ESJ

 

Derniers articles