Amelle Chahbi : « Rire, c’est très sérieux »

(Reading time: 2 - 3 minutes)
c_1100_500_16777215_00_images_articles_amelle_chahbi_-_storytelling.jpg

INTERVIEW/VIDEO - La comédienne, actrice, réalisatrice Amelle Chahbi était l’invité de Storytelling mercredi 13 février. Humoriste chevronnée, elle prend désormais du galon au cinéma. Actuellement à l’affiche du film de Fabien Onteniente All Inclusive, son premier rôle dans une comédie à gros budget, elle n’en oublie pas de se lancer dans de nouvelles aventures.

 

Pour elle, c’est une première. Avec le film All Inclusive dont elle partage actuellement l’affiche au côté notamment de Franck Dubosc, François-Xavier Demaison et Thierry Lhermitte, Amelle Chahbi entre désormais dans le grand bain, celui de la comédie française à gros budget. « C’est la première fois que je joue dans une grosse production. Et je me suis rendue compte que c’est beaucoup de travail ! Une grosse équipe nous entoure constamment pour, au final, un résultat assez simple. Rire, c’est très sérieux ». Amelle réalise l’exigence de la comédie à la française. Un sentiment étrange pour l’actrice. Des rôles comme celui-ci, elle en a connu plein. De L’Éclaireur (Louis Feuillade, 2008) à Coexister (Fabrice Éboué, 2017) en passant par Le Crocodile du Bostwanga (Fabrice Éboué, Lionel Steketee, 2014), Amelle a démontré qu’elle n’était plus une novice en la matière. La comédie n’est pas une inconnue, l’humour l’est encore moins. Il l’a fait grandir et connaître du grand public.

Humoriste, actrice mais aussi… réalisatrice !

Elle écrit ses premiers sketchs, traverse les scènes ouvertes parisiennes, se lance dans l’aventure de la troupe « Barres de rires » et du Jamel Comedy Club avant de la jouer solo sur scène comme au théâtre toujours sur le ton de l’humour. Ses « meilleures années » où le cinéma était encore loin, mais déjà dans un coin de sa tête. Filles perdues, cheveux gras de Claude Duty (2002) est le précurseur de ses envies de grand écran. « J’y tenais un petit rôle. Mais ça m’a permis de voir les coulisses d’un tournage. Et c’est à ce moment-là que je me suis dit : la scène, c’est chouette mais faire du cinéma, c’est génial. Faire les deux en même temps, ce serait du luxe ». Un luxe devenu réalité. Amelle se permet même d’élargir sa palette artistique. Après un galop d’essai concluant à la réalisation du documentaire « Pourquoi nous détestent-ils ? » en 2016, elle se lance dans la réalisation d’un film. « J’ai terminé l’écriture du scénario d’une comédie dramatique. Je viens tout juste de poser mon stylo donc je ne peux pas en dire plus ». Mais promis, Amelle Chahbi reviendra pour défendre son nouveau projet. Patience, patience...

All Inclusive de Fabien Onteniente, actuellement au cinéma.

REGARDEZ L'ÉMISSION EN VIDÉO

Photo : Fréquence ESJ

 

 

 

Derniers articles