Noir Désir de nouveau dans la tourmente

Écrit par Manon HOMBOURGER.


alt

Dix années de rock pour le groupe Noir Désir, une tragédie et un dîner de rupture. Le journaliste Marc Besse,ancien des Inrocks, publie A l’envers à l’endroit, aux éditions Ring. Un ouvrage qui souhaite lever le voile sur la fin du groupe bordelais.

Le 29 novembre 2010, Noir Désir annonce sa séparation pour désaccords entre les membres. Cette annonce surprend, car les rockeurs étaient restés soudés même pendant la détention de Bertrand Cantat. Dans la nuit du 26 au 27 juillet 2003, Marie Trintignant, compagne du leader, trouve la mort à Vilnius. Le chanteur sera condamné à huit ans de prison. Il obtient une liberté conditionnelle en 2007, quatre ans après les faits.

" Bertrand Cantat s’est positionné comme une victime (...) Vilnius n’était pas de sa faute… "

L’auteur, Marc Besse, revient sur cette tragédie qui a touché le groupe et relate leur dernier dîner. Dans le livre, Denis Barthe, ex-batteur du groupe, donne ses impressions sur le repas : " Il (Bertrand Cantat) s’est positionné comme une victime (...) Vilnius n’était pas de sa faute... Comme si Marie avait glissé sur une savonnette (...)." Problème, selon l’AFP : Denis Barthe, "ne cautionne en rien les propos qui lui sont attribués " dans l’ouvrage. " Il se réserve le droit de donner toute suite qu’il jugera bon à cette déplorable affaire. " Pour autant, Marc Besse affirme que ses déclarations ont été prises en "off" lors d’une rencontre le 3 mars 2011. Dans un communiqué de presse il déclare avoir révélé cette facette du groupe " par intégrité envers Noir Désir et son public ". 

Le nouvelobs.fr pointe un autre problème, celui de la soeur du chanteur Ann Cantat. Selon le site internet du journal, elle n’aurait jamais donné d’entretien à l’auteur, sa seule interview a été accordée à deux journalistes du Nouvel Observateur. Le journaliste réfute cet argument et a adressé un droit de réponse au Nouvel Obs. Dans celui ci il assure qu'il a "décrit l’aspect confidentiel de ces propos «tout micro fermé» dans le livre lui-même". 

Alors info ou intox ? La maison d'édition y croit, le livre sera en vente dès jeudi 25 octobre.

Manon HOMBOURGERJournaliste
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Partenaires

zoofirma.ru