[Semaine du 11 avril] Les films à voir

Écrit par Guillaume MILLOCHAU.


altCette semaine la chronique d'une radio star et un film dont le nom fait penser à une barre chocolatée.

-> Radiostars :


Les raisons d'aller voir : Romain Lévy signe sa première réalisation avec Radiostars. Il a déjà participé à l'écriture de comédies comme Cyprien, le Coursier et les 11 commandements. C'est pourquoi Radiostars a les atouts des nouvelles comédies à la Française grâce à une équipe fraîche et pleine d'humour (Manu Payet, Clovis Cornillac). Romain Levy, Mathieu Ouillon (scénariste) et Manu Payet se connaissaient avant le film. Ils ont travaillé ensemble sur la même radio pendant quelques années. Le film bénéficie de cette expérience commune pour participer à la crédibilité du film. La collaboration à l'origine du long-métrage se base donc sur une vraie histoire d'amitié. Et pour renforcer encore les liens entre les acteurs, ils ont tous voyagé pendant le tournage dans un minibus. Les références voire inspiration de Radiostars sont Presque Célèbre, Garden State et Good Morning Vietnam.

-> Twixt :

Les raisons d'aller voir :

L'histoire est un polar mystérieux. Le thème sous-jacent, lui, concerne la perte. Twixt sert à Francis Ford Coppola à exorciser son sentiment de culpabilité vis-à-vis de la mort de son fils en 1986. Un incident qui ne l'a jamais vraiment quitté. Coppola n'est pas définit que par cet événement tragique mais surtout par ses 25 réalisations dont les plus connus restent Apocalypse Now, la trilogie du Parain ou Conversations secrètesTwixt n'est pas très attendu car les critiques ont descendu ses derniers long-métrages (Treto et l'Homme sans âge). La question qui revient étant : Pourquoi F.F.Coppola ne fait plus de grands films ?

Twixt a été tourné en sept semaines avec un budget raisonnable de 7 millions d'euros (Pas d'ironie ici, c'est vraiment un petit budget). L'autre atout de ce film est incontestablement la présence de Val Kilmer dont sa dernière apparition remonte au très bon Bad Lieutenant. On retrouve aussi l'adolescente Elle Fanning, actuelle coqueluche du cinéma hollywoodien, qui jouait dans le film de Sofia Coppola, Somewhere. FF Coppola raconte que l'idée du film lui est venu à Istanbul au cours d'un rêve où il croise Edgar Allan Poe...

A la semaine prochaine !

Partenaires