• Slide FESJ 2015
  • 20h, l'invité
  • L'hebdo sports
Leyla Yakoub : « Macron assume avoir menti !»

Leyla Yakoub : « Macron assume avoir menti !»

POLITIQUE – Fréquence ESJ recevait mardi 17 octobre 2017 Leyla Yacoub, secrétaire nationale à la jeunesse et aux droits des femmes au Parti de gauche, elle s'est exprimée sur la PMA mais aussi sur la polémique engendrée par les révélations faites sur le producteur hollywoodien Harvey Weinstein.

+

Carnet de voyage : Étape n°6, Calcutta

Carnet de voyage : Étape n°6, Calcutta

REPORTAGE - Capitale du Bengale-Occidental, Calcutta est la troisième plus grande agglomération indienne. Considérée comme une des villes les plus sales et les plus pauvres, elle représente néanmoins le berceau de l’humanisme et de l’espoir pour des milliers de personnes. Voici la sixième et dernière étape de ce voyage.

+

Yannick Bourdelle : « Je savais que je m’éclaterais à mes 30 ans et c’est le cas »

Yannick Bourdelle : « Je savais que je m’éclaterais à mes 30 ans et c’est le cas »

INTERVIEW - En ce moment sur scène pour son spectacle Yannick Bourdelle est Robert Lamoureux. Le jeune comédien était l’invité de Storytelling cette semaine, où il est revenu sur son spectacle original consacré au monument de l’humour français.

+

Maxime Thiébaut : « Le gouvernement doit changer de paradigme »

Maxime Thiébaut : « Le gouvernement doit changer de paradigme »

INTERVIEW - Mercredi 11 octobre, Fréquence ESJ recevait Maxime Thiébaut. L’ancien directeur de cabinet de Nicolas Dupont-Aignan a choisi de suivre Florian Philippot chez les Patriotes. Devenu vice-président de ce qu’il aime appeler une nouvelle « formation politique », Maxime Thiébaut évoque l’avenir des Patriotes.

+

Rentrée littéraire 2017 : « La sélection » d’Aravind Adiga

Rentrée littéraire 2017 : « La sélection » d’Aravind Adiga

CRITIQUE - Après son succès international avec Le tigre blanc, l’auteur et journaliste indien Aravind Adiga revient avec une histoire poignante, qui met le doigt sur des problèmes sociaux en Inde bien souvent cachés.

+

Stan : « Le théâtre sert à montrer la vérité crue »

Stan : « Le théâtre sert à montrer la vérité crue »

REPORTAGE - Actuellement sur scène pour présenter son spectacle Quelque chose en nous de De Vinci, l'humoriste Stan s'est livré aux micros de Fréquence ESJ sur sa vision de l'humour. Une interview pleine de bons sentiments.

+

Carnet de voyage : Étape N°5, Varanasi

Carnet de voyage : Étape N°5, Varanasi

REPORTAGE - Principale ville de l’état Uttar Pradesh, Varanasi - anciennement Bénarès - se trouve être une des plus ancienne ville habitée du monde. Pilier de l’hindouisme, « la ville sacrée » révèle ses mystères aux plus avisés. Voici la cinquième étape de ce voyage.

+

Oxford Fashion Studio : le défilé printemps-été 2018

Oxford Fashion Studio : le défilé printemps-été 2018

REPORTAGE - Dans le cadre de la Fashion Week de Paris, l’organisation indépendante Oxford Fashion Studio a présenté les collections de onze jeunes créateurs à l’hôtel d’Evreux ce jeudi 28 septembre.

+

Patrick Comoy :

Patrick Comoy : "Les ordonnances, ce n’est pas ce qu’il y a de plus démocratique"

INTERVIEW - Fréquence ESJ a rencontré Patrick Comoy, militant de la France Insoumise. En plein combat contre les ordonnances, cet ancien candidat aux législatives dans la première circonscription de Paris, revient sur les manifestations qui se sont déroulées ces derniers jours.

+

Carnet de voyage : Étape N°4, New Delhi

Carnet de voyage : Étape N°4, New Delhi

REPORTAGE - Capitale de l’Inde et de l’état Delhi, New Delhi est une ville récente. Elle existe seulement depuis un peu plus d’un siècle. Capitale politique et économique, New Delhi représente officieusement la ville des différences, du bruit et de la cohue. Voici la quatrième étape de ce voyage.

+

Réforme du code du travail : comprendre les grandes lignes des ordonnances

Réforme du code du travail : comprendre les grandes lignes des ordonnances

DECRYPTAGE - Une des mesures phares d’Emmanuel Macron au cours de la campagne présidentielle : la réforme du Code du travail. Elle doit encourager la création d’emplois en misant sur la flexibilité. Vendredi, le président a signé les cinq ordonnances dédiées à cette réforme malgré une contestation qui enfle. Certains syndicats et membres de l’opposition multiplient les manifestations à travers le pays avec comme apogée, celle de la France insoumise samedi.

+

JO 2024 à Paris : A quoi s’attendre ?

JO 2024 à Paris : A quoi s’attendre ?

SPORT - Le 13 septembre 2017, Paris a décroché l’organisation des Jeux Olympiques 2024, tandis que sa ville rivale, Los Angeles, s’est arrogé les JO quatre ans plus tard. L’occasion pour les comités organisateurs de se consacrer pleinement à l’élaboration du programme.

+

Printemps Solidaire : la voix des jeunes place de la Concorde

Printemps Solidaire : la voix des jeunes place de la Concorde

REPORTAGE - Des centaines de milliers de personnes se sont réunies place de la Concorde, dimanche 17 septembre. Après les Champs Elysées en avril, le Printemps Solidaire a de nouveau tenu un géant « meeting-concert » pour défendre les 0,7.

+

Carnet de voyage : étape n°3, Goa

Carnet de voyage : étape n°3, Goa

REPORTAGE - Goa demeure un des plus petits états de l’Inde. Situé au Sud-Ouest, à seulement quelques heures de Bombay, il est réputé pour ses plages paradisiaques et pour son calme légendaire. Voici la troisième étape de ce voyage. 

+

L’UE veut une meilleure taxation des GAFA

L’UE veut une meilleure taxation des GAFA

TAXES - Samedi 16 septembre 2017 avait lieu à Tallinn en Estonie une réunion entre les 28 ministres des Finances. L’enjeu, trouver un meilleur système fiscal pour les entreprises du numérique.

+

Carnet de voyage : étape n°2, Cochin (Le Kerala)

Carnet de voyage : étape n°2, Cochin (Le Kerala)

REPORTAGE - Cochin, capitale de l’état du Kerala, au Sud-Ouest de l’Inde - à plus de treize heures de train de Chennai– est réputée pour son cadre apaisant et ses villages de pêcheurs. Voici la deuxième étape de ce voyage.

+

Et un, et deux, et trois JO !

Et un, et deux, et trois JO !

HISTOIRE - Plus d’un siècle d’attente ! Mercredi, Paris a officiellement été désignée ville hôte de la 33ème édition des Jeux Olympiques modernes. Tout comme Londres et Los Angeles, qui accueillera les Jeux en 2028, ce sont les troisièmes olympiades organisées par la ville lumière. Les Jeux en valaient la chandelle, ou plutôt, la flamme olympique.

+

Rentrée Littéraire 2017 :

Rentrée Littéraire 2017 : "Sexe et mensonges : la vie sexuelle au Maroc" de Leila Slimani

CRITIQUE - La lauréate du prix Goncourt 2016 revient cette année avec un essai politique retentissant. Toujours impliquée dans ses écrits, l’écrivaine franco-marocaine s’est intéressée à des sujets clivants omniprésents dans son pays d’origine; le Maroc. Sexe, homosexualité, prostitution : des problématiques sociétales que Leila Slimani a décidé de dénoncer à travers sa plume.

+

La procréation médicalement assistée pour toutes les femmes, une révolution

La procréation médicalement assistée pour toutes les femmes, une révolution

PMA - L’ouverture de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes sera proposée au Parlement en 2018, a annoncé mardi la secrétaire dÉtat Marlène Schiappa. Une mesure qui divise la société, quatre ans après l’adoption de la loi sur le mariage pour tous.

+

Carnet de voyage : étape n°1, Chennai

Carnet de voyage : étape n°1, Chennai

REPORTAGE - Chennai - communément appelée Madras - a connu ses heures de gloire. Ancien principal port indien, toutes les saveurs et les marchandises y défilaient pour être finalement distribuées sur tout le continent. Capitale du Tamil Nadu, située au Sud Est, à 150 kilomètres de Pondichéry, Chennai constitue la première étape d’un long voyage. Pour les marchandises mais également pour les hommes. Rares sont les backpackers qui y restent plus de quelques jours.

+

Carnet de voyage : « L’Inde, je promets de t’aimer pour le meilleur et pour le pire »

Carnet de voyage : « L’Inde, je promets de t’aimer pour le meilleur et pour le pire »

REPORTAGE – Après deux mois d’aventures, de rencontres et d’émotions, la prophétie est tombée. Du Sud au Nord, Shiva, Krishna et les milliers d’autres divinités nous ont ouvert les portes de l’infini. De bus en train express, des milliers d’univers se croisent pour ne finalement créer qu’un seul et même pays. Le pays de la joie. L’essence de chaque état est unique.

+

Birmanie : une manifestation à Montpellier demande l’arrêt du massacre des Rohingyas

Birmanie : une manifestation à Montpellier demande l’arrêt du massacre des Rohingyas

REPORTAGE - Le 9 septembre, une centaine de personnes se sont rassemblées à Montpellier pour  protester contre le massacre des Rohingyas en Birmanie et labsence de médiatisation autour de la crise.

+

« 120 battements par minute » : un combat bouleversant et contagieux

« 120 battements par minute » : un combat bouleversant et contagieux

CRITIQUE - Récompensé par le Grand Prix du Festival de Cannes 2017, le quatrième long métrage de Robin Campillo retrace le début de l’association Act Up-Paris en 1989 et le combat acharné de nombreux hommes et femmes militants face à l’indifférence générale

+

« Ôtez-moi d’un doute » ou le feel-good-movie typique

« Ôtez-moi d’un doute » ou le feel-good-movie typique

CRITIQUE - Sympathique, mais sans originalité. La nouvelle comédie de la réalisatrice Carine Tardieu est sortie mercredi 6 septembre en salles, avec Cécile de France, François Damiens et Guy Marchand.

+

Mbappé : Paris accueille son nouveau prince

Mbappé : Paris accueille son nouveau prince

REPORTAGE - À seulement 18 ans, Kylian Mbappé entre dans une nouvelle dimension. Présenté à la presse et au public mercredi 6 septembre, il a pu se rendre compte de sa notoriété grandissante. Et du chemin qu'il lui reste à parcourir.

+

M6 continue d’être la chaîne qui ose

M6 continue d’être la chaîne qui ose

CONFERENCE DE PRESSE - Pour sa 31ème rentrée, celle qui se vante d’être “la chaîne préférée des français” reste dans sa ligne de conduite et continue d’innover.

+

Mercato OM : Qu’en pensent-ils vraiment ?

Mercato OM : Qu’en pensent-ils vraiment ?

FOOTBALL - Si les supporters parisiens ont pu accueillir avec euphorie l’attaquant Brésilien Neymar Jr et à la dernière seconde le très jeune Kylian Mbappé, les marseillais eux, ont oscillé entre le désespoir et l’espérance. L’OM Champion Project est-il réellement en marche ? Le staff a-t-il (enfin) compris que le temps n’est plus à la parole inutile mais plutôt à l’action ?  Notre avis sur le mercato mouvementé de l’Olympique de Marseille.

+

Ligue 1 : la fusée, la locomotive et quelques wagons

Ligue 1 : la fusée, la locomotive et quelques wagons

FOOTBALL - Après quatre journées et une très internationale, le champion de France et son dauphin sont les deux seules équipes à compter quatre victoires en autant de matches. La suite d'une saison 2016-2017 entre deux géants ? Possible.

+

Death Note : la mort et puis le reste

Death Note : la mort et puis le reste

CRITIQUE - La fin de l’été nous a encore réservé une bonne surprise ! Et ce ne sont pas les abonnés Netflix qui diront le contraire, eux qui ont pu apprécier l’adaptation filmée du célèbre et macabre manga Death Note. Un thriller fantastique (mais très voire trop éloigné du manga originel) et qui immisce à merveille les néophytes dans un monde noir où la mort règne sur la vie.

+

Le bel été du président Trump

Le bel été du président Trump

POLEMIQUES - Guerre nucléaire, soutien à demi-mot aux suprémacistes blancs, interdiction aux transgenres de servir dans l’armée…le président des Etats-Unis n’a pas chômé.

+

Piraté, le compte Twitter du FC Barcelone annonce l'arrivée de Di Maria

Piraté, le compte Twitter du FC Barcelone annonce l'arrivée de Di Maria

Les comptes twitter et facebook du FC Barcelone ont été piratés dans la nuit de mardi à mercredi par  le groupe de hacker OurMine. Les petits malins en ont profité pour annoncer l'arrivée du joueur du Paris Saint-Germain, Angel Di Maria.

+

Festival Rock in Evreux : une première édition réussie

Festival Rock in Evreux : une première édition réussie

REPORTAGE - Les 23 et 24 juin derniers se jouait la première édition du festival Rock in Evreux. Sur fond de polémique, l’événement a fait bonne impression avec ses quelques 16 000 visiteurs le premier jour.

+

Cette année, l’amour est bel et bien dans le pré

Cette année, l’amour est bel et bien dans le pré

TELEVISION - L’amour est dans le pré, le programme phare de M6, revient ce soir pour une douzième saison pleine de rebondissements. Sur les quatorze agriculteurs à l’affiche cet été, plus de la moitié ont trouvé l’amour et viendront accompagnés à l’émission finale pour le bilan.

+

Disiz La Peste se lâche à l'Elysée Montmartre

Disiz La Peste se lâche à l'Elysée Montmartre

CONCERT - Retour sur la scène parisienne en grande pompe pour Disiz la Peste qui a choisi la très mythique salle du boulevard Rochechouart pour présenter en avant première quelques titres de son nouvel album Pacifique (sortie prévue le 9 juin), vendredi 12 mai. Fréquence ESJ y était pour vous et a suivi d’un œil attentif le concert du rappeur.

+

Prix Mediatiks 2017 : une chance pour les médias scolaires

Prix Mediatiks 2017 : une chance pour les médias scolaires

INTERVIEW/PALMARES - Le jury du grand prix Mediatiks se réunissait vendredi 12 mai pour la cinquième édition du prix, organisé par le CLEMI (Centre pour l’éducation aux médias et à l’information). Une occasion pour les organisateurs de promouvoir les médias scolaires.

+

À Aubervilliers, Philippe Poutou se pose en candidat de l’avenir soutenu par la jeunesse anticapitaliste

À Aubervilliers, Philippe Poutou se pose en candidat de l’avenir soutenu par la jeunesse anticapitaliste

PRESIDENTIELLE/MEETING - À quatre jours du premier tour, l’anticapitaliste Philippe Poutou a tenu un dernier grand meeting dans la salle des Docks Pullman à Aubervilliers. Il s’est exprimé devant un millier de sympathisants, dont beaucoup de jeunes.

+

Nicolas Dupont Aignan termine sa campagne en demi-teinte à Paris

Nicolas Dupont Aignan termine sa campagne en demi-teinte à Paris

PRESIDENTIELLE/MEETING – Pour son dernier meeting de campagne, Nicolas Dupont Aignan a choisi le Cirque d’hiver à Paris. Mais le leader de « Debout la France » n’a pas réussi à faire salle comble…

+

Rassemblement de la dernière chance pour Benoit Hamon à la République

Rassemblement de la dernière chance pour Benoit Hamon à la République

PRESIDENTIELLE/MEETING - À quatre jours du premier tour de l’élection présidentielle, le candidat du parti socialiste a tenu hier soir son dernier grand meeting place de la République à Paris.

+

En meeting à Bercy, Emmanuel Macron tente de relancer sa dynamique

En meeting à Bercy, Emmanuel Macron tente de relancer sa dynamique

PRESIDENTIELLE/MEETING - À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, le candidat d’En Marche tenait en ce lundi de Pâques, son dernier grand meeting parisien à l'AccorHotels Arena. L’occasion de donner un coup d’accélérateur à sa campagne.

+

À 6 jours du premier tour, Marine le Pen s’offre le Zénith de Paris

À 6 jours du premier tour, Marine le Pen s’offre le Zénith de Paris

PRESIDENTIELLE/MEETING – Toujours en tête dans les sondages mais talonnée par ses trois principaux adversaires, Marine le Pen a mobilisé son socle électoral pour espérer voir le deuxième tour le 7 mai prochain.

+

Nicolas Sarkozy galvanise le Trocadéro

Trocadero 3 photo Tristan Quinault MaupoilREPORTAGE - Mardi, le président-candidat a tenu son dernier grand meeting avant le second tour, dimanche prochain. Selon le président de la République, Il y aurait eu 200.000 personnes au Trocadéro à Paris pour l'applaudir. Un chiffre invérifiable. Un meeting également mouvementé, marqué des agressions de journalistes par certains militants UMP.

La place du Trocadéro (XVIème) était recouverte de bleu, de blanc et de rouge. Sur fond de tour Eiffel, Nicolas Sarkozy s'est exprimé mardi de manière assez vive contre les syndicalistes, rêvant d'un "modèle français où chacun prendrait ses responsabilités". Pour la première fois de son histoire la droite a tenté de rivaliser les cortèges des syndicats. "Ils ont choisi de défiler avec le drapeau rouge, nous avons choisi de nous rassembler sous le drapeau tricolore" a lancé Nicolas Sarkozy à une foule de militants galvanisés. "Je n'accepterai jamais de recevoir de leçons de morale de la part de ceux qui brandissent le drapeau qui a été l'étendard de tant de tyrannies", a insisté le président-candidat donné perdant le 6 mai prochain par les sondages. "Posez le drapeau rouge et servez la France !", a réenchéri Nicolas Sarkozy.

Trocadero 2 tristan quinault maupoilLe candidat de l'UMP a tenté de convaincre les électeurs qui cherchent un engagement social chez les candidats: "Je veux le dire à tous ceux qui ont défilé aujourd'hui, non pas pour le travail mais contre nous. Nous nous considérons comme acteurs du progrès social autant que vous et sans doute même davantage que vous". Puis de tacler directement le Parti socialiste: "Vous avez fait les 35 heures, vous avez avancé l'âge de la retraite à 60 ans sans avoir le premier centime pour la financer, vous avez alourdi le coût du travail, vous avez appauvri les travailleurs en prétendant les protéger".

Quelques minutes auparavant le Premier ministre estimait que "le 1er mai appartient à tous les Français. Aucune organisation ne peut prétendre au monopole du travail", a-t-il dit à la veille du débat entre François Hollande et Nicolas Sarkozy. "Quand les syndicats appellent à voter à gauche, ils renoncent à leur indépendance", a précisé François Fillon. La CGT a revendiqué son soutien à François Hollande. C'est la première fois que le syndicat prend parti. Le président-candidat a ajouté ensuite: "Laissez tomber les partis, parce que ceux que vous soutenez aujourd'hui ne vous le rendront pas. Laissez tomber les partis parce que votre rôle n'est pas de faire de la politique".

Nicolas Sarkozy a tenté de convaincre les dizaines de milliers de militants que tout est encore jouable pour lui. "Il reste trois jours. Trois jours pour expliquer, trois jours pour convaincre (...) trois jours pour gagner !".

Les centristes entrent en scène

En ce 1er mai, l'UMP organisait sa "vraie fête du travail". L'occasion pour les ténors de la majorité de tenter de mobiliser le maximum d'électeurs. "On va gagner", a lancé l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin de manière tornitruante en guise de première phrase de son discours. La ministre de l'apprentissage, Nadine Morano s'est dite certaine de la victoire de Nicolas Sarkozy: "Allez partout, toutes les voix compteront et nous l'emporteront", s'est-elle vivement exclamée.

Trocadero 1 photo Tristan Quinault MaupoilContrairement au ton de la campagne de l'UMP très à droite pendant cet entre deux-tours, plusieurs responsables centristes se sont exprimés à la tribune. Le député-maire de Drancy (Seine Saint Denis) Jean-Christophe Lagarde a été le premier à monter à la tribune. "Pour la première fois, ce ne sont pas des slogans, des revendications ni des drapeaux rouges qui font vibrer le pavé de la capitale mais vous le peuple de France", s'est emporté le responsable du Nouveau Centre. François Zocchetto, un proche de François Bayrou s'est également adressé à la foule: "Nous avons fait notre choix (les centristes) sans négociation hasardeuse".

Des militants galvanisés

A la fin du meeting, les militants se sentent convaincus. Jean, 59 ans, est un militant venu de Reims (Marne). Il est "très optimiste" quant à la prochaine victoire de son champion. Pour lui, l'objectif de la journée était de prouver "que la droite peut être silencieuse mais elle peut aussi se montrer, comme en 68 avec le général de Gaulle". Il explique que certains de ses amis ont voté pour Marine Le Pen et dit les comprendre. Il partage même certaines analyses: "Quand on sort dans la rue, je ne veux pas qu'on ne se sente pas en France" mais veut aussi modérer la campagne très à droite de Nicolas Sarkozy: "On doit avoir des propos forts mais pas racistes". Il poursuit: "Des gens sont en colère, ils se sentent étouffés, certains me disent 'si j'avais pu m'appeler Mohamed j'aurais pu avoir certains avantages".

Trocadero 4 photo Tristan Quinault MaupoilJoséphine, la trentaine, est venue "du 91". Elle ne peut pas voter car elle "est Africaine". Pourtant elle assure avec beaucoup de zèle son soutien au président sortant. "Il a la tchatche, il suffit que les gens l'écoutent", dit-elle à propos du débat de mercredi. Elle s'offusque contre les Français qui veulent voter pour François Hollande: "Nicolas Sarkozy est en train de se battre pour résoudre la crise et vous voulez lui couper les pieds ?"

Meeting mouvementé pour les journalistes

Le meeting a également été marqué par l'agression de plusieurs journalistes. Une journaliste de Mediapart, Marine Turchi, a porté plainte pour "violences volontaires légères". Dans le procès verbal de sa plainte, la journaliste décrit son agression: "Alors que je me trouvais sur le rond-point et plus précisement sur le terre plein central, prenant des photos, j'ai été repérée par une huitaine de militants UMP qui sont venus vers moi et ont commencé à hurler: "Aaaaaah! il y a Mediapart !". Elle poursuit: "Un homme d'une soixantaine d'années a saisi mon bagde de jounaliste qui était attaché à mon cou et l'a levé au ciel en criant: "C'est Mediapart !". Ce badge était attaché à un cordon autour de mon cou, avec également mon appareil photo. Après cela, il a arraché ce dit badge et l'a jeté au sol. (...) J'ai été extrèmement choquée par cette situation car j'ai été secouée lors de mon passage à travers la foule". Marine Turchi n'a pas été la seule journaliste victime. Une ancienne journaliste d'une grande chaîne, maintenant pigiste, a confié à Fréquence ESJ avoir eu "les cheveux tirés" et avoir "reçu des crachats". "Je n'ai jamais connu ça en 35 ans de métier, même en couvrant le FN", a-t-elle ajouté. Ironie du sort, cette journaliste est membre de l'UMP. 

Badge trocaderoAu delà de ces actes, les remarques acerbes et les gestes déplacés ont concerné de nombreux journalistes. Nous avons nous-même dû faire face à des remarques déplacées: "Ah j'en tiens un, alors t'es de gauche toi ?", a demandé un jeune militant à Fréquence ESJ tout en s'agrippant au polo du journaliste. Deux autres militants assistaient à la scène, hilares.

Dès le début du rassemblement, le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a sévèrement jugé la presse, parlant de Médiapart comme d'une "officine". Selon le député-maire de Meaux, "la gauche morale" est protégée par une "impunité médiatique". Une animosité envers la presse, suspectée par de nombreux militants d'être responsable de l'éventuelle défaite de Nicolas Sarkozy. 

POUR ALLER PLUS LOIN:

> Agressée au meeting de Nicolas Sarkozy, une journaliste de Médiapart porte plainte 

Derniers articles

Sur le même sujet

Dernières vidéos