Olivier Delafon : « Donald Trump est mon mentor »

Olivier_Delafon.png

2017/PETITS CANDIDATS – Ils sont loin des projecteurs et des caméras, nous allons donc vous les faire découvrir. Qui ? Les candidats oubliés de cette élection présidentielle ! Voici Olivier Delafon, candidat du parti Nouvelle France. 

Olivier Delafon s’active chaque jour avec son équipe pour tenter de donner vie à son rêve de candidature. Lui qui a fondé le parti Nouvelle France en juin 2015 appelle à lui seul « 30 maires par jour ». « Nous avons contacté 688 maires, pour le moment nous avons autour de 340 promesses de parrainages » dit-il. Ces promesses sont le fruit d’un travail de 17 mois de campagne à « labourer la France » afin de convaincre les élus locaux de petites villes. Mais les nouvelles règles de parrainages, obligeant notamment les maires à rendre leur soutien public et à le déposer eux-mêmes au conseil constitutionnel peut rebattre les cartes pour ces candidats de l’ombre. Olivier Delafon l’affirme : « 90% des maires que j’ai vus ne veulent parrainer personne car le nouveau système ne leur plaît pas. » Et il ne manque pas d’ajouter que « même les gros candidats ne sont pas sûrs d’obtenir leurs parrainages ».

« Nous avons des politiciens corrompus »

Pour le candidat du parti Nouvelle France, « la France doit être gérée par des gestionnaires », des gens qui ont une expérience du monde du travail en somme. Ce qui est le cas d’Olivier Delafon puisqu’il a travaillé de nombreuses années aux États-Unis dans l’entreprise qui est devenue par la suite Lehman Brothers (Qui a disparu en septembre 2008 suite à la crise des subprimes). Son projet est clair : « Il faut créer des richesses et les redistribuer aux Français. Le train de vie de l’État est trop élevé, dès le premier jour je réduirai le nombre de ministres à 17, les députés à 202 et les sénateurs à 98 ». Il souhaite sortir du chapeau grâce à son profil « atypique » et en finir avec « les politiciens corrompus » de ce qu’il appelle « le système ».

Delafon Trump

 

 

 

 

Olivier Delafon présente Donald Trump à Valéry Giscard d'Estaing et Serge Dassault (Photo fournie par Olivier Delafon)

 

« Trump m’a dit ‘Do the same ! Do it !’ »

Le parti Nouvelle France voit le jour en juin 2015, un mois après la déclaration de candidature d’un certain Donald Trump aux États-Unis. Olivier Delafon le côtoie depuis longtemps et assure même qu’il est « le seul Français qui le connaît ». Le milieu des affaires les a rapprochés dès les années 1990, bien avant qu’il devienne président de la première puissance mondiale. « Je suis un ami de longue date de Donald Trump et c’est un peu mon mentor. Il m’a aidé dans les affaires, j’ai lu ses cinq livres, je l’ai rencontré à de nombreuses reprises… » affirme M. Delafon. Il se souvient lui avoir envoyé un sms après sa déclaration de candidature avant de recevoir une réponse pour le moins surprenante : « Il m’a dit ‘Do the same ! Do it !’ » (« Fais la même chose ! Fais le ! »). Le déclic ?

Photo : Capture Youtube/Volaire Bros